Pour la première fois, un drone océanique capture des images de l’intérieur d’un ouragan

Des images à couper le souffle...

premiere fois drone oceanique capture images interieur ouragan
À gauche : un drone océanique Saildrone. À droite : aperçu de l'enregistrement vidéo à l'intérieur d'un ouragan de catégorie 4. | Saildrone Inc./Trust My Science

Dans une nouvelle opération de recueil de données, la NOAA et la société Saildrone Inc. ont travaillé main dans la main pour étudier les processus physiques des ouragans. Pour cela, ils ont piloté cinq Saildrone 1045 dans l’océan Atlantique pour recueillir des données en temps réel.

Dans une première mondiale, des scientifiques américains ont piloté jeudi l’un des cinq drones océaniques SD 1045 — équipés d’une caméra et ressemblant à des planches à voile robotisées, dans un ouragan de catégorie 4 qui traverse l’océan Atlantique.

Les images spectaculaires capturées, publiées par la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), montrent le petit engin affrontant des vagues de 15 mètres de haut et des vents de plus de 120 km/h à l’intérieur de l’ouragan Sam. Équipé d’une aile spécialement conçue lui permettant de fonctionner dans des conditions de vent extrêmes, le SD 1045 brave l’ouragan en recueillant des observations et des mesures en temps réel pour les modèles de prévision numérique des ouragans, qui devraient permettre de mieux comprendre comment les grands cyclones tropicaux destructeurs se développent et s’intensifient.

Mieux comprendre les ouragans pour mieux alerter

Le véhicule autonome, appelé « Saildrone », a été développé par la société du même nom. Propulsé par le vent et mesurant sept mètres de long, il porte une « aile d’ouragan » spécialement conçue pour résister aux conditions difficiles pendant qu’il recueille des données.

Le site Web de Saildrone indique qu’il peut enregistrer des mesures telles que la vitesse et la direction du vent, la pression barométrique, la température, la salinité, l’humidité, etc. « Nous espérons améliorer les modèles de prévision qui permettent de prévoir l’intensification rapide des ouragans », a déclaré Greg Foltz, scientifique de la NOAA, dans un communiqué.

À LIRE AUSSI :
Le courant-jet migre vers le nord et cela pourrait avoir des conséquences météorologiques désastreuses

Vidéo à bord du Saildrone 1045 au sein de l’ouragan Sam, le jeudi 30 septembre 2021 :

« L’intensification rapide, lorsque les vents des ouragans se renforcent en quelques heures, est une menace sérieuse pour les communautés côtières, et les données collectées à partir des systèmes sans équipage permettront d’améliorer les modèles », a-t-il ajouté. Les scientifiques avertissent que le changement climatique réchauffe l’océan et rend les ouragans plus puissants, ce qui représente un risque croissant pour les communautés côtières.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« Les nouvelles données provenant des saildrones et d’autres systèmes sans équipage que la NOAA utilise nous aideront à mieux prévoir les forces qui interagissent au sein des ouragans afin de pouvoir avertir les communautés plus tôt », ajoute Foltz.

Dans cette deuxième vidéo, une animation montrant l’emplacement de l’ouragan a été mise en parallèle aux images du drone  :

Laisser un commentaire