L’Allemagne présente le premier train autonome au monde

premiere mondiale allemagne presente premier train autonome
| DB/Siemens
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Les voitures autonomes sont actuellement le centre de l’attention dans le domaine des transports et pourtant, l’innovation va bon train dans le secteur des transports publics. Récemment, l’opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn, en collaboration avec le groupe industriel Siemens, a mis au point un train entièrement automatisé. Dévoilé lundi et mis en service dans la ville de Hambourg, il devient ainsi le premier véritable train à conduite autonome au monde.

Selon la Deutsche Bahn, pionnière dans le domaine de la conduite autonome, il est plus ponctuel et plus économe en énergie que les trains traditionnels. Quatre unités rejoindront le réseau ferroviaire urbain rapide S-Bahn de la ville et commenceront à transporter des passagers à partir de décembre, en utilisant l’infrastructure ferroviaire existante.

Bien entendu, d’autres villes, comme Paris, disposent déjà de métros sans conducteur, tandis que les aéroports possèdent souvent des monorails automatisés qui desservent les terminaux, mais ceux-ci fonctionnent sur des voies uniques exclusives, tandis que le train de Hambourg partagera des voies avec d’autres trains traditionnels.

Un train autonome, mais sous supervision humaine

Le projet, réalisé dans le cadre du Digital S-Bahn Hamburg, est une « première mondiale » selon Siemens et la Deutsche Bahn. Elle s’inscrit dans le cadre d’une modernisation du système ferroviaire urbain rapide de Hambourg. Richard Lutz, PDG de la Deutsche Bahn, a déclaré que les trains automatisés offraient un service « plus fiable sans avoir à poser un seul kilomètre de nouvelle voie ferrée ».

« Nous rendons le transport ferroviaire plus intelligent. Les trains suivent automatiquement un horaire parfait, précis à la seconde près et optimisé sur le plan énergétique », a déclaré Roland Busch dans un communiqué, PDG de Siemens, estimant que les trains automatisés peuvent transporter « jusqu’à 30% de passagers en plus, améliorer considérablement la ponctualité et économiser plus de 30% d’énergie ». Ce gain d’énergie est permis par une meilleure gestion des accélérations et des décélérations, rendues parfaites par le simple faite de les confier à un ordinateur.

À LIRE AUSSI :
Métavers : permettra-t-il de masquer les parties "indésirables" de la vie réelle ? Des experts s'en inquiètent

Cependant, les entreprises indiquent dans le communiqué que bien que le train soit contrôlé par un système informatisé et entièrement automatisé, un conducteur est toujours présent pour superviser les trajets lorsqu’il y a des passagers à bord.

Le coût total du projet de développement est d’environ 60 millions d’euros, investis à parts égales par la Deutsche Bahn, Siemens, et la ville de Hambourg. Chaque train autonome, qui reçoit les signaux de commande par radio, fonctionnera grâce à la combinaison de deux systèmes d’exploitation, l’ATO (Automatic Train Operation) et l’ETCS (European Train Control System), qui peuvent être installés sur les anciens trains et lignes ferroviaires, ce qui facilite son intégration sur le réseau existant de la ville.

Laisser un commentaire