Malgré la grande diversité des objets et des structures cosmologiques, ceux-ci partagent, pour la majorité, le même point commun : ils proviennent initialement d’un effondrement gravitationnel. Cette contraction gravitationnelle est initialement due à une instabilité au sein d’un nuage de gaz : l’instabilité de Jeans.

L’instabilité de Jeans, également appelée instabilité gravitationnelle, est décrite pour la première fois en 1902 par la physicien britannique Sir James Jeans dans un article portant sur la formation et l’instabilité des nébuleuses sphériques. Le physicien montre qu’un nuage de gaz ou une zone de celui-ci peut devenir instable et s’effondrer sur lui-même lorsque sa pression interne ne contrebalance plus les effets gravitationnels qui tendent à le contracter. Ce mécanisme est extrêmement important car il explique la formation d’un très grand nombre d’objets astrophysiques.

Pour une masse suffisamment faible (à température, rayon, et volume fixés), le nuage de gaz reste stable. Mais dès lors que cette masse atteint et dépasse la masse critique déterminée par Jeans, une série de processus de contractions gravitationnelles s’enclenchent et le nuage commence alors à s’effondrer ; d’éventuels autres processus physiques peuvent intervenir pour stopper la contraction et donc l’effondrement. Cette masse critique, appelée « masse de Jeans » est fonction de la densité et de la température. Un nuage de gaz massif, froid et de petite taille est ainsi gravitationnellement très instable.

Deux forces différentes sont présentes au sein du nuage et s’affrontent. D’un côté, la pression gazeuse interne provenant du mouvement thermique des atomes et molécules composant le nuage, tend à faire se dilater le gaz. De l’autre, la gravitation qui s’exerce sur le nuage et qui tend à le faire se contracter sur lui-même. La masse critique est atteinte lorsque ces deux forces sont à l’équilibre. Cet équilibre peut également être formulé en tant que longueur critique (longueur de Jeans). La longueur de Jeans désigne le rayon que doit posséder un nuage de gaz pour être gravitationnellement stable ; en dessous de ce rayon il est stable, au-delà il commence à s’effondrer. Dans un milieu peu dense, l’instabilité de Jeans n’intervient que sur les grandes échelles.

formation etoile

La formation d’une étoile débute avec la contraction et l’effondrement d’un nuage moléculaire géant. À l’équilibre, celui-ci se fragmente en plusieurs morceaux denses qui, une fois la masse de Jeans dépassée, s’effondrent en proto-étoiles. Crédits : M. Liu

L’instabilité de Jeans permet d’expliquer le mécanisme de formation des étoiles à partir de nuages moléculaires géants ainsi que leur évolution. Le phénomène d’effondrement gravitationnel intervient pour les proto-étoiles, les naines blanches, les étoiles à neutrons, les trous noirs et pour la formation des structures plus grandes comme les galaxies. La naissance d’une étoile s’explique par la contraction et l’effondrement initial d’un nuage moléculaire géant qui, en atteignant l’équilibre, se fragmente en plusieurs morceaux. Lorsque ces morceaux dépassent la masse de Jeans, ils s’effondrent pour donner une proto-étoile.

Une réponse

  1. Emmanuel Rosenstingl

    Cela ressemble aux notions de criticalité de la fission nucléaire définissables en termes de masse ou de longueur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

trou noir supermassifUn trou noir est un objet compact au champ gravitationnel si intense qu'aucune matière ni aucun rayonnement ne peut s'en échapper. Puisque ces astres n'émettent aucune lumière, ils ne peuvent être... [...]

Lire la suite

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies servent également à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous vous garantissons une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.