Avion : quelles sont les causes des retards ou annulations de vol ?

quelles sont causes retard annulations vols avion
| Getty

Les retards et les annulations de vols sont devenus monnaie courante aujourd’hui, entraînant la frustration des voyageurs qui ne sont pas toujours clairement avisés des causes de ces incidents. Bien que ces situations soient frustrantes, de nombreux événements peuvent être à l’origine de l’incapacité d’un avion à décoller.

Même s’il est aujourd’hui considéré comme le moyen de transport le plus fiable, l’avion reste tout de même soumis aux problèmes rencontrés par la majorité des véhicules. Qu’il s’agisse de pluie violente, de panne moteur ou encore de personnel navigant en grève, les causes des retards et des annulations sont multiples.

Conditions météo et visibilité

Que ce soit pour la voiture, le bateau ou encore l’avion, la météo est toujours un critère essentiel à évaluer. Il y a beaucoup de détails qui doivent être réglés avant de déterminer si un avion peut voler en toute sécurité. S’il y a de la neige, du grésil ou de la pluie, il y a de fortes chances que l’avion ne puisse pas voler en toute sécurité. L’altitude de l’avion est si élevée que la neige ou la pluie pourrait finir par se transformer en grêle ou en glace, ce qui rend plus probable que l’avion subisse des dommages pendant qu’il est en vol.

En plus de cela, le vent est un problème très dangereux qui doit également être traité. Tout type de vent ou de turbulence peut être un très gros problème pour piloter un avion en toute sécurité. Donc, si les niveaux de vent ne sont pas sous la barre de sécurité, il est extrêmement important que les compagnies aériennes arrêtent leurs vols et les retardent jusqu’à ce que le temps soit meilleur.

À LIRE AUSSI :
Une machine peut-elle développer une conscience ? Et si oui, comment pourrions-nous le savoir ?
risques cendre volcan avion
Certains phénomènes naturels peuvent également présenter un risque important pour les avions en vol. Les éruptions volcaniques sont, dans certaines régions du monde, une cause fréquente de retards ou d’annulations. © WIRE A./LP

En ce qui concerne la météo, l’une des principales raisons des retards de vol est la capacité à voir son environnement. Si la couverture nuageuse est trop épaisse ou s’il y a beaucoup de brouillard, il peut être dangereux pour les avions de décoller, de voler et/ou d’atterrir selon leurs besoins. C’est pourquoi, pendant les mois d’hiver, il y a souvent beaucoup plus de retards en raison de problèmes de visibilité. Une simple bourrasque de neige pourrait finir par faire tomber un avion à cause de l’incapacité à déterminer le bon angle d’atterrissage.

Grèves de personnel et grèves industrielles

Bien que ces événements ne soient pas aussi courants que les autres causes mentionnées, il arrive parfois que les employés de bord fassent grève, entraînant des retards et des annulations de vols jusqu’à ce que les problèmes soient résolus. Le plus souvent, la grève d’avion est limitée à une compagnie aérienne, voire à l’équipage d’un vol (appelée « grève sauvage »).

Dans ces cas, la compagnie aérienne fera de son mieux pour mettre en relation les individus avec une autre compagnie aérienne, généralement un partenaire qui part généralement des mêmes hubs que sa compagnie aérienne. Cela facilite beaucoup la reprogrammation des choses, mais cela peut également être un problème pour les compagnies aériennes qui doivent maintenant essayer de vous intégrer.

Les grèves industrielles, d’autre part, sont des grèves des professionnels voisins du transport aérien. Par exemple, si le contrôle du trafic aérien ou le personnel d’un aéroport spécifique se sont mis en grève, cela peut également entraîner un retard. Dans ces cas, vos droits sont les mêmes. Le problème est que, dans de nombreux cas, les compagnies aériennes les appelleront des « circonstances extraordinaires ».

À LIRE AUSSI :
Une machine peut-elle développer une conscience ? Et si oui, comment pourrions-nous le savoir ?

Avaries mécaniques et structurelles

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Qu’il s’agisse d’une roue du train d’atterrissage ou de la climatisation, les problèmes mécaniques doivent être résolus avant qu’un avion puisse être utilisé en toute sécurité. Les avions sont très délicats mécaniquement ; une chose qui ne fonctionne pas correctement peut causer des problèmes à d’autres endroits inattendus. Cela rend les diagnostics compliqués et peut prendre plus de temps que prévu pour s’occuper correctement de ces problèmes.

Il peut y avoir encore plus de retards liés à des problèmes mécaniques qui n’ont rien à voir avec l’avion lui-même. Non seulement la réparation doit être effectuée, mais l’avion doit être réinspecté et les documents doivent être classés avant que l’avion puisse être chargé et décoller. Donc, ces événements rajoutent au retard déjà pris. Toutefois, la défaillance mécanique d’un aéronef n’est pas considérée comme un cas de force majeure (circonstances imprévisibles qui empêchent quelqu’un d’exécuter un contrat) ; à ce titre, Flightright peut vous accompagner afin d’obtenir une indemnisation.

Les avions sont la cible de toutes sortes d’objets qui rebondissent sur le pare-brise en vol. Mais, il y a des moments où le pare-brise commence à révéler des problèmes qui peuvent être préoccupants, et c’est là que des retards peuvent survenir. Les gros oiseaux sont généralement les coupables majeurs, il est donc important que les pilotes gardent un œil sur ce qui se passe et s’ils doivent ou non jeter un coup d’œil rapide au pare-brise lorsqu’ils arrivent à destination. S’ils découvrent qu’il y a un problème potentiel, cela peut entraîner des retards.

Laisser un commentaire