80 Partages

Le milliardaire Richard Branson s’est joint à une équipe de chercheurs qui avaient pour objectif de plonger dans un gouffre sous-marin afin d’analyser sa structure ainsi que les espèces vivantes qui y sont présentes. Des recherches qui pourraient permettre de comprendre l’impact du changement climatique sur le milieu.

Considéré comme le deuxième plus grand gouffre sous-marin du monde, le Grand Trou Bleu, qui se situe à 70 kilomètres de Belize (Amérique centrale), fait 318 mètres de diamètre pour une profondeur de 124 mètres. Il est également entouré par la barrière de corail de Belize, qui n’est autre que le deuxième plus grand récif corallien du monde.

Cet endroit s’est surtout fait connaître par le grand public après la sortie, en 1971, d’un documentaire réalisé par Jacques Cousteau. De nombreuses expéditions y ont été menées depuis, mais aucune découverte importante sur l’histoire de ce gouffre n’a été démontrée.

Fabien Cousteau, le petit-fils du célèbre explorateur, accompagné du philanthrope milliardaire et activiste de la conservation marine Richard Branson, ont participé à une expédition organisée par Aquatica Submarines, constituée d’une équipe de chercheurs marins et de réalisateurs de films, dans le but d’en apprendre davantage sur les mystères du Grand Trou Bleu.

Le but était aussi de réaliser la toute première vidéo haute résolution du milieu, ainsi qu’une carte 3D. Il s’agit aussi de la première fois qu’une équipe descend jusqu’au fond gouffre marin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Submerging into the @aquaticasubs Stingray to dive the beautiful #Belize #BlueHole

Une publication partagée par Richard Branson (@richardbranson) le


L’expédition a également été diffusé en direct sur internet, le 2 décembre.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Le groupe a fait une découverte importante en analysant la structure du gouffre. Ils ont constaté que la zone n’a pas toujours été entièrement submergée. En effet, en traversant une cave se situant en dessous du niveau de la mer, dans le sud du gouffre, ils ont photographié des stalactites. Et ces dernières, se développant uniquement dans des caves sèches, montrent donc bien qu’il s’agissait par le passé d’une grotte.

Vous allez aussi aimer : Le Trou Bleu du Dragon, situé en mer de Chine, déclaré le plus profond au monde !

Branson suggère qu’il s’agit d’une preuve montrant que le niveau de l’eau était auparavant bien plus bas, et qu’il est monté en grande partie à cause du changement climatique.


L’exploration avait pour autre objectif de prélever des données sur la qualité de l’eau, ainsi que la vie aquatique qui s’y trouve, en particulier la population microbienne.

L’équipe s’intéresse également à la pauvre couche d’oxygène se trouvant au-dessus du fond marin et à son impact environnemental, qui pourrait selon eux être en lien avec la chute de la civilisation maya.

Branson espère que sa contribution à cette étude permette de sensibiliser davantage de personnes sur la conservation marine, et que cela puisse aider à la protection de la surface océanique.

Source : Business Insider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

80 Partages
80 Partages
Partager via
Copier le lien