1.8K Partages

La résolution toujours améliorée des satellites terrestres nous a souvent impressionnés au fil des améliorations techniques, et cela n’est pas différent sur Mars, avec des orbiteurs toujours mieux équipés. Le vaisseau spatial Mars Reconnaissance Orbiteur (MRO), en orbite autour de la planète rouge, a aperçu le rover Curiosity de la NASA escaladant la montagne Aeolis Mons (plus connue sous le nom de Mount Sharp) à un endroit surnommé “Woodland Bay”.

La nouvelle image prise par l’orbiteur de la NASA montre une tache légèrement allongée surplombée d’un “point lumineux”, qui est très probablement la “tête” du rover (ou mât de télédétection), a déclaré le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA dans un communiqué. « Au moment de l’acquisition de cette image, le rover faisait face à 65 degrés dans le sens inverse des aiguilles d’une montre depuis le nord, ce qui plaçait le mât à peu près au bon endroit pour produire ce point lumineux », ajoute JPL.

Le rover de deux tonnes de la NASA est entouré d’un terrain spectaculaire alors qu’il gravit la montagne de 5 kilomètres située à l’intérieur de Gale Crater, la région d’atterrissage du rover. Aeolis Mons recèle de couches rocheuses qui fournissent des informations sur l’histoire de la région, y compris sur ses eaux. Curiosity est maintenant proche d’une unité argileuse qui s’est probablement formée dans l’eau.

Le rover a pu être repéré grâce à une réflexion brillante, ce qui se voit bien dans la caméra HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment) du MRO. La caméra de l’Université de l’Arizona est très sensible, elle peut même capter des ombres provoquées par la poussière et les petites dunes sur la surface martienne. D’ailleurs, c’est HiRISE qui avait obtenu une image du parachute de Curiosity lorsque le rover a atterri sur Mars en août 2012.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
atterrissage curiosity parachute hirise

Le rover Curiosity de la NASA et son parachute ont été repérés par l’orbiteur MRO lors de l’approche finale de la surface martienne, le 5 août 2012. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona

Sur le même sujet : Molécules organiques et méthane saisonnier sur Mars : les découvertes capitales de Curiosity

« Des reflets miroitants sur des surfaces lisses apparaissent comme des points particulièrement lumineux dans les images HiRISE », explique le JPL. « Pour que la caméra puisse voir ces reflets sur le rover, le soleil et le MRO doivent être au bon endroit. Cette image en couleur de Curiosity montre trois ou quatre points lumineux distincts qui sont probablement de tels reflets ».

Si aucun problème technique n’a lieu, MRO continuera probablement de fonctionner après que le successeur de Curiosity, le rover Mars 2020, ait atterri dans le cratère Jezero le 18 février 2021. La mission Mars 2020 cherchera des signes d’habitabilité ancienne, en s’appuyant sur la quête actuelle de Curiosity pour mieux comprendre les environnements potentiellement habitables. Le rover déploiera également un hélicoptère d’essai, qui sera le premier véhicule de ce type sur Mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.8K Partages
1.8K Partages
Partager via
Copier le lien