236 Partages

Dans un nouveau cas clinique surprenant, une jeune femme américaine est arrivée aux urgences après que sa peau et son sang aient pris une teinte bleue. La cause : une application à haute dose d’un gel anesthésique commun.

Une femme de Rhode Island (États-Unis) s’est rendue aux urgences quand sa peau et son sang ont étrangement commencé à prendre une teinte bleue. « Je me sens faible, et je suis bleue ! », avait déclaré la femme de 25 ans à ses médecins, selon Otis Warren, médecin de l’hôpital Miriam, qui a traité la femme et s’est entretenu avec NBC News.

La patiente a déclaré avoir appliqué “de grandes quantités” de benzocaïne topique (un anesthésique local) sur une dent douloureuse, la nuit précédente. Warren et ses collègues ont écrit un rapport détaillé concernant le cas de cette femme, publié le 19 septembre dans le New England Journal of Medicine.

Un effet secondaire potentiellement dangereux

Le médicament en question peut avoir un effet secondaire inhabituel et potentiellement dangereux : la benzocaïne peut amener le fer contenu dans le sang à perdre des électrons, à changer de forme et à ne plus se lier correctement à l’oxygène. Le sang, et de ce fait le corps humain, repose sur des liens solides entre le fer et l’oxygène, pour permettre le déplacement dans le corps de cet élément essentiel au maintien de la vie.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Sans les quantités d’oxygène adéquates, le sang peut virer au bleu, donnant à la peau et aux ongles des tons bleuâtres. Cette maladie porte un nom : la méthémoglobinémie. Selon Medscape, elle provoque littéralement l’étouffement des tissus de l’organisme et peut causer de graves dommages si le taux d’oxygène dans le sang chute en dessous de 70%.

Sujet insolite similaire : Le sang d’un homme est devenu si épais et blanc qu’il en est presque mort

Selon le rapport de cas, le sang prélevé dans les artères de la patiente paraissait bleu marine, alors qu’il aurait dû être rouge vif. De plus, son taux d’oxygène dans le sang avait chuté à 67%, alors qu’il oscille normalement autour des 100%. Les médecins ont rapidement administré un médicament appelé bleu de méthylène (ou chlorure de méthylthioninium), qui rétablit le fer sous sa forme appropriée dans le sang.

Après deux doses du médicament et une nuit à l’hôpital, la patiente a pu rentrer chez elle. Elle avait retrouvé sa teinte normale et son taux d’oxygène dans le sang avait suffisamment augmenté pour être considérée comme rétablie.

Sources : The New England Journal of Medicine, NBC News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

electron particule elementaireL’électron est une particule élémentaire qui, avec les protons et les neutrons, constitue les atomes. C’est donc l’un des composants principaux de la matière baryonique. À ce titre, il revêt... [...]

Lire la suite

236 Partages
236 Partages
Partager via
Copier le lien