La science derrière le trading Forex

science derriere forex
| StockPhotos

Le Foreign Exchange (Forex) désigne le marché des changes, c’est-à-dire le lieu d’échanges boursiers où les devises convertibles sont échangées selon des taux de change variant en permanence. Il fait intervenir un trading dynamique nécessitant sérieux et rigueur. En plus de ces capacités, le Forex implique également l’utilisation de stratégies parfois complexes faisant appel à de l’analyse scientifique et économique de pointe.

Il existe deux sortes de trading dans le Forex : le day trading et le long trading. L’approche générale du day trading est différente du scalping à court terme et du trading de position à long terme.

En particulier, le day trading est une bonne option si l’on aime l’analyse de marché et que l’on est prêt à consacrer du temps à planifier et à surveiller les trades pendant la journée. Dans l’ensemble, ce style est plutôt équilibré en termes de patience et de résilience émotionnelle requises pour bien faire le travail. Pour en apprendre plus sur cette méthode de trading, il est possible d’ouvrir un compte sur Libertex afin d’avoir accès à des informations détaillées sur les risques et avantages liés.

Les différentes stratégies de day trading

Trading de tendance (trend trading)

Il s’agit de capitaliser sur les différents rebonds et les baisses de résistance en accord avec la tendance globale, augmentant ainsi la probabilité de succès. Choisir l’analyse multi-temps (choisissez des délais de J1 à M30), des indicateurs de tendance de base et des oscillateurs ainsi que des outils graphiques comme Fibonacci est nécessaire. Ne pas oublier de tracer des lignes de tendance : c’est l’étape la plus simple et pourtant elle doit absolument être respectée. Ces quelques éléments aideront à trouver le moment où la tendance reprendra et à rejoindre une tendance rapide à la hausse.

À LIRE AUSSI :
Les émotions liées aux introductions en bourse

Le trading de tendance implique donc de surveiller les rebonds, ou les transactions dont le prix diminue, et d’investir immédiatement une fois que la tendance change et commence à augmenter. Le plan ici est d’acheter au point le plus bas, puis de vendre quelques heures plus tard lorsque la devise a de nouveau augmenté en valeur.

Trading de contre-tendance (counter trend trading)

Le prix n’est pas toujours en mode pro-tendance lorsqu’un graphique journalier est analysé. En conséquence, en plus d’attendre une configuration de tendance, il est possible de trader sur une correction. Il est ici nécessaire de maîtriser les modèles en chandeliers inversés, les oscillateurs et les différentes techniques qui aideront à trouver les niveaux de support/résistance et à choisir ceux qui sont vraiment importants.

graphique countertrend trading
Graphique montrant les différentes inversions que peut subir une tendance au cours de son évolution sur les marchés. © TradingView

Le trading de contre-tendance est donc une stratégie qui suppose qu’un certain modèle va s’inverser ; le commerçant vise à tirer profit de ce renversement. En règle générale, cela est mieux utilisé dans les transactions moyennes, mais il peut également être utilisé sur une base de day trading si le trader sait ce qu’il fait. Les traders de contre-tendance s’appuient sur des oscillateurs, des indicateurs et des canaux d’enveloppe pour prendre des décisions, et c’est une excellente option pour les traders qui voient un fort potentiel dans l’inversion d’un modèle.

Trading de cassure (breakout trading)

En poursuivant cette approche, il faut se concentrer sur les niveaux de prix les plus importants et lancer une transaction lorsque le prix les dépasse. La connaissance des niveaux de S&R et leur signification est un paramètre essentiel dans cette stratégie. De plus, il faut savoir distinguer une vraie cassure d’une fausse. Enfin, comme les cassures intrajournalières sont souvent liées à l’actualité, il est nécessaire de rester au courant de la situation à un instant t et surveiller le calendrier économique.

À LIRE AUSSI :
Les émotions liées aux introductions en bourse

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Cette stratégie est donc idéale pour les day traders car cela implique de prendre position avec un trade à ses débuts. Les traders achètent généralement une action ou une devise après avoir examiné ses niveaux de résistance et de support. Il s’agit donc le plus souvent d’investissements judicieux. Une fois que l’action ou la devise s’envole enfin, c’est à ce moment-là qu’il y a un profit à réaliser.

Une gestion des risques spécifiques à chaque cas

Chaque approche nécessite une gestion des risques disciplinée avec quelques différences dans chaque cas. Par exemple, le trading de cassure nécessitera des stops plus serrés et une plus grande récompense par rapport au risque. Il existe de nombreux indicateurs et outils techniques qui s’avéreront utiles pendant le day trading. L’ATR (Average True Range) affichera la taille d’un mouvement de prix typique sur une période donnée et alertera de la volatilité croissante.

Les moyennes mobiles offriront des niveaux de support et de résistance dynamiques indispensables (application d’une SMA de 200, 100 et 50 périodes à cette fin). Les points pivots et Fibonacci aideront à placer la position du prix dans une tendance ou par rapport à la variation de prix précédente. Les oscillateurs permettront de savoir quand le marché est suracheté/survendu/diverge d’un indicateur afin de pouvoir prendre la décision de ne pas poursuivre le mouvement actuel ou de négocier contre lui.

Laisser un commentaire