Une supplémentation en cacao pourrait améliorer la santé

flavanols cacao capacités cerveau oxygénation
| Unsplash

L’obésité est une maladie chronique touchant plus de 2 milliards d’adultes et 50 millions d’enfants dans le monde, représentant ainsi un véritable problème de santé publique mondiale. La régulation de l’obésité passe généralement par l’adaptation du régime alimentaire et la pratique d’une activité physique. Récemment, des chercheurs ont montré que, sur des souris obèses, l’ajout de poudre de cacao au régime alimentaire améliorait leur santé à plusieurs niveaux. Des résultats prometteurs qui, selon les biologistes, pourraient être appliqués aux humains.

La supplémentation en poudre de cacao dans le régime alimentaire des souris obèses atteintes d’une maladie du foie a considérablement réduit la gravité de leur état, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de la Penn State University, qui suggère que les résultats ont des implications pour les humains.

La poudre de cacao, un ingrédient alimentaire populaire le plus couramment utilisé dans la production de chocolat, est riche en fibres, en fer et en composés phytochimiques qui auraient des effets bénéfiques sur la santé, notamment des polyphénols antioxydants et des méthylxanthines, indique Joshua Lambert, professeur de sciences alimentaires. « Bien qu’il soit généralement considéré comme un aliment de gourmandise en raison de sa teneur élevée en sucre et en matières grasses, des études épidémiologiques et cliniques ont suggéré que la consommation de chocolat est associée à un risque réduit de maladies cardiométaboliques, y compris les accidents vasculaires cérébraux, les maladies coronariennes et le diabète de type 2. Il était donc logique de chercher si la consommation de cacao avait un effet sur la stéatose hépatique non liée à l’alcool, qui est généralement associée à l’obésité humaine », explique Lambert.

À LIRE AUSSI :
Contre les douleurs chroniques, les experts préconisent davantage l’exercice physique que les médicaments

Cette étude présente plusieurs avantages. Elle utilisait un produit à base de cacao disponible dans le commerce à une « dose physiologiquement réalisable » — ce qui signifie qu’une dose équivalente peut être utilisée chez les humains. « Selon les calculs, pour les humains, cela revient à environ 10 cuillères à soupe de poudre de cacao par jour. Ou, si vous suivez les instructions sur la boîte de cacao en poudre, c’est environ cinq tasses de cacao chaud par jour ».

De nombreux effets bénéfiques sur la santé

En attendant que les souris deviennent obèses avant de commencer le traitement au cacao, les chercheurs ont pu tester les effets protecteurs du cacao dans un modèle qui simule mieux la situation de santé publique actuelle liée à la stéatose hépatique non liée à l’alcool. C’est important, car une proportion importante de la population mondiale souffre d’obésité préexistante et de stéatose hépatique non liée à l’alcool. « Compte tenu de la forte proportion de personnes aux États-Unis et dans d’autres régions du monde souffrant d’obésité, il est nécessaire de développer des interventions diététiques potentiellement efficaces plutôt que de simples agents préventifs », indique Lambert. Pour cette étude, les chercheurs ont examiné les changements dans la stéatose hépatique, les marqueurs du stress oxydatif, la réponse antioxydante et les dommages cellulaires chez les souris obèses traitées avec un régime complété avec 80 mg de poudre de cacao par gramme d’aliment, pendant huit semaines.

graphique cacao obesite souris
Graphiques montrant certains des résultats des essais. Les souris obèses supplémentées en cacao montrent bien moins de stress oxydatif (MDA) et de lésions ADN (mtDNA Damage). Joshua D. Lambert et al.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
COVID-19 : vous pourrez bientôt savoir si vous êtes (vraiment) immunisé

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Les chercheurs ont rapporté que les souris traitées au cacao prenaient du poids à un taux inférieur de 21% et avaient un poids de rate plus petit — indiquant moins d’inflammation — que les souris témoins nourries à haute teneur en matières grasses. À la fin de l’étude, les souris nourries avec un régime supplémenté en poudre de cacao avaient 28% moins de matières grasses dans leur foie que les souris témoins. Les souris traitées au cacao présentaient également des niveaux de stress oxydatif inférieurs de 56% et des niveaux de dommages à l’ADN dans le foie inférieurs de 75% par rapport aux souris témoins nourries à haute teneur en graisses.

Mieux comprendre le mécanisme derrière les avantages du cacao

Les mécanismes par lesquels le cacao confère des bienfaits pour la santé ne sont pas bien compris, mais des études antérieures dans le laboratoire de Lambert ont montré que les extraits de cacao et certains des produits chimiques contenus dans la poudre de cacao peuvent inhiber les enzymes responsables de la digestion des graisses alimentaires et des glucides.

Au vu de ces nouvelles informations sur la poudre de cacao, Lambert ne recommande pas aux personnes obèses — ou à quiconque — d’ajouter simplement cinq tasses de cacao chaud à leur routine quotidienne et de ne rien changer à leur alimentation. Mais il conseille, sur la base de ce qu’il a appris dans cette étude, d’envisager de remplacer d’autres aliments par le cacao, en particulier ceux riches en calories.

À LIRE AUSSI :
La psilocybine s'avère prometteuse dans le traitement de la dépression
Sources : The Journal of Nutritional Biochemistry

Laisser un commentaire