Des ingénieurs allemands dotent une Tesla de chenilles géantes

tesla transformée tank ingénieurs allemands
| The Real Life Guys (YouTube)
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La passion pour les voitures d’un groupe d’ingénieurs allemands les a emmenés assez loin dans la démesure. En adaptant une Tesla Model 3 à leur façon, ils ont entrepris d’en faire un véritable monstre à chenilles.

Les modifications étonnantes apportées par ces passionnés relèguent quelque peu le fameux « cybertruck », développé par Tesla, au rang de petit véhicule. Le véhicule sur lequel ces modifications ont été ajoutées est une Tesla Model 3. Les ingénieurs se sont employés à y ajouter deux gigantesques chenilles, de 1.3 tonne chacune. En tout, le « nouveau » véhicule pèse donc quelque 6 tonnes. Pour fixer les chenilles sur la structure originelle, les créateurs ont construit sur mesure une énorme structure en métal, afin de faire la jonction.

Ils ont mis en ligne une vidéo de huit minutes dans laquelle on peut observer le processus de bout en bout, explications à l’appui. Douze gigantesques ressorts ont aussi été fixés sur la structure, pour permettre à la voiture de se déplacer aisément hors des routes, sur des terrains accidentés. Les chenilles ont d’abord été testées individuellement, en étant tractées par une voiture, avant d’être montées sur la voiture. « C’est fou que ça fonctionne », ont d’ailleurs commenté les ingénieurs, visiblement surpris de leur ouvrage. Il leur aura fallu quatre semaines pour effectuer toutes ces modifications. Trois heures (et un certain nombre de palettes) ont été nécessaires pour achever la fixation d’une seule des deux chenilles. En effet, étant donné la taille des chaînes, il n’était pas si évident de travailler à hauteur.

Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :
Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :

80 cm au-dessus du sol

Ils ont donc fini par mettre en place une autre structure pour surélever le véhicule, qui leur a permis de travailler bien plus facilement. Ils ont nommé leur création « Model T », un nom qu’ils ont fièrement affiché sur la plaque d’immatriculation, et n’ont pas lésiné sur les effets pyrotechniques pour la présenter.

Finalement, le véhicule achevé est positionné à 80 cm au-dessus du sol. De quoi faire prendre de la hauteur à son conducteur… « Nous avons hâte de le tester dans la boue pour la première fois », s’enthousiasment les ingénieurs, invitant avec humour Elon Musk à venir prendre place pour tester cette étrange version du véhicule produit par son entreprise. À moins d’une fin du monde imminente qui laisserait toute sa place à des voitures à la Mad Max, la question de l’utilité d’un tel monstre laisse cependant songeur.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

La Tesla 3 est un modèle sur lequel ce genre de fantaisies sont régulièrement tentées. On peut par exemple citer cette Tesla des neiges, dont les roues arrière avaient été remplacées par des chenilles pour en faire un appareil capable d’affronter ce type de terrain. Un autre modèle visait, comme ce « Model T », à permettre à une Tesla de cheminer hors des routes. L’ampleur de la modification restait toutefois plus modeste.

La vidéo étape par étape de la transformation du véhicule :

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.