4.1K Partages

Généralement causée par une lésion de la moelle épinière, la tétraplégie est une paralysie des quatre membres. Au cours des dernières décennies, les avancées en micro-chirurgie ont permis de restaurer une mobilité plus ou moins importante chez des patients tétraplégiques. Dans une nouvelle étude, des chercheurs ont utilisé une nouvelle technique de transfert nerveux chirurgical afin de restaurer les fonctionnalités des mains et des coudes chez de tels patients.

Le transfert chirurgical de nerfs a permis à 13 jeunes adultes complètement paralysés de retrouver leurs mouvements au niveau des coudes et des mains. La technique a ciblé des personnes atteintes de tétraplégie (paralysie des membres supérieurs et inférieurs), et a été publiée dans la revue The Lancet.

Au cours de l’opération, les chirurgiens australiens ont attaché des nerfs fonctionnels situés au-dessus de la colonne vertébrale lésée aux nerfs paralysés situés en dessous de la lésion. Deux ans après la chirurgie et suite à une thérapie physique intensive, les participants ont été en mesure de tendre le bras devant eux et d’ouvrir leur main pour saisir et manipuler des objets. La restauration de l’extension des coudes a amélioré leur capacité à propulser leur fauteuil roulant et à se transférer au lit ou dans une voiture.

Ils peuvent désormais effectuer des tâches quotidiennes telles que se nourrir, se brosser les dents et se coiffer, se maquiller, écrire, manipuler de l’argent et des cartes de crédit, et utiliser des outils et des appareils électroniques.

Les résultats suggèrent que les transferts nerveux peuvent apporter des améliorations fonctionnelles similaires à celles des transferts tendineux traditionnels, avec l’avantage de pratiquer des incisions plus petites et des temps d’immobilisation plus courts après la chirurgie.

Restaurer les fonctionnalités des membres supérieurs grâce au transfert nerveux

Chez 10 participants, les transferts nerveux ont été combinés de manière unique avec des transferts tendineux, ce qui a permis de réaliser différents styles de reconstruction dans chaque main et de tirer parti des forces innées des transferts tendineux et nerveux. Les transferts nerveux ont restauré un mouvement plus naturel et un contrôle moteur plus fin dans une main, tandis que les transferts de tendons ont restauré plus de puissance et une capacité de levage importante dans l’autre main.

transfert nerfs triceps

Illustration expliquant le transfert nerveux au niveau du triceps. Crédits : Natasha van Zyl et al. 2019

Les chercheurs affirment que, même s’il ne s’agit que d’une petite étude, les transferts nerveux constituent une avancée majeure dans la restauration de la fonction des mains et des bras et représentent une autre option chirurgicale sûre et fiable pour les personnes atteintes de tétraplégie.

Néanmoins, quatre transferts nerveux chez trois participants ont échoué, et les auteurs concluent qu’il faudra poursuivre les recherches pour déterminer quelles personnes sont les meilleurs candidats à sélectionner pour une chirurgie par transfert nerveux afin de minimiser l’incidence des échecs.

transfert nerfs bras

Illustration expliquant le transfert nerveux pour restaurer les fonctions d’extension et de supination du bras. Crédits : Natasha van Zyl et al. 2019

Sur le même sujet : Une neurotechnologie révolutionnaire pour le traitement de la paralysie

« Pour les personnes atteintes de tétraplégie, l’objectif le plus important est d’améliorer la fonction de la main. Nous pensons que la chirurgie de transfert nerveux propose une nouvelle option intéressante, offrant aux personnes atteintes de paralysie la possibilité de reprendre les fonctions du bras et de la main pour effectuer les tâches quotidiennes, tout en leur donnant une plus grande indépendance et une plus grande capacité à participer à la vie familiale et professionnelle » déclare Natasha van Zyl, directrice des recherches.

Une combinaison synergique entre transfert nerveux et transfert tendineux

« De plus, nous avons montré que les transferts nerveux peuvent être combinés avec succès avec les techniques traditionnelles de transfert de tendon pour maximiser les avantages. Lorsque la saisie et le pincement ont été rétablis en utilisant des transferts nerveux dans une main et des tendons dans l’autre, les participants ont constamment déclaré qu’ils aimaient les deux mains pour des raisons différentes et qu’ils ne choisiraient pas de reconstruire leurs deux mains de la même manière ».

Traditionnellement, la fonction des membres supérieurs a été restaurée à l’aide d’une chirurgie de transfert de tendon, au cours de laquelle des muscles toujours actifs, mais conçus pour une autre fonction, sont réinstallés chirurgicalement pour permettre le travail des muscles paralysés. En revanche, les transferts nerveux permettent la réanimation directe du muscle paralysé lui-même.

De plus, les transferts nerveux peuvent réanimer plus d’un muscle à la fois, nécessitent une immobilisation durant une période plus courte après la chirurgie (10 jours dans une écharpe contre 6 à 12 semaines dans une attelle pour un transfert nerveux lors de l’extension du coude). Ils permettent aussi d’éviter les problèmes techniques liés à la chirurgie de transfert de tendon, notamment la tension du tendon pendant la chirurgie et la défaillance mécanique (étirement ou rupture) après la chirurgie.

Sources : The Lancet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4.1K Partages
4.1K Partages
Partager via