Les véhicules électriques sont proches de l’adoption massive

voitures electriques proches adoption massive
| electrive

Même si elles ne représentent pas encore la part majoritaire du marché des véhicules, les voitures électriques se sont de plus en plus démocratisées au cours des dernières années, et aujourd’hui de nombreux modèles à essence possèdent leur contrepartie électrique. Cette démocratisation tient principalement à la diminution drastique des coûts liés aux batteries et aux tarifs de charge. Selon plusieurs analyses, le prix des véhicules électriques devrait bientôt égaler puis passer en dessous de ceux des véhicules conventionnels. Cette étape constituera alors le point de basculement pour l’adoption massive des voitures électriques.

Les véhicules électriques sont proches du seuil d’une adoption massive rapide grâce à la chute du coût des batteries, selon les experts. Les ventes mondiales ont augmenté de 43% en 2020, mais une croissance encore plus rapide est prévue lorsque la baisse continue des prix des batteries ramènera le prix des voitures électriques en dessous de celui des modèles équivalents à essence et diesel, même sans subventions. Les dernières analyses prévoient que cela se produira entre 2023 et 2025.

Le point de basculement a déjà été franchi en Norvège, où les allégements fiscaux signifient que les voitures électriques sont moins chères. La part de marché des voitures à batterie a grimpé à 54% en 2020 dans le pays nordique, contre moins de 5% dans la plupart des pays européens. Les transports sont une source majeure d’émissions de carbone et les voitures électriques sont vitales pour lutter contre la crise climatique. Mais, bien qu’elles soient déjà moins chers à exploiter, leur prix d’achat plus élevé est un obstacle à l’adoption massive.

À LIRE AUSSI :
Gemini, le premier ordinateur quantique grand public

Égalisation du prix des voitures conventionnelles et électriques : le point d’inflexion

L’autre facteur clé est « l’anxiété de l’autonomie », mais cette semaine, la première production industrielle de batteries capables de fournir une charge de 160 km en cinq minutes a commencé. Les subventions gouvernementales et les allégements fiscaux ont réduit le coût des voitures électriques dans certains pays, mais le moment où elles deviennent moins chères sans subventions est essentiel, indique James Frith, responsable du stockage d’énergie chez BloombergNEF.

« C’est définitivement un point d’inflexion. Ensuite, nous voyons vraiment l’adoption des véhicules électriques décoller et une réelle pénétration du marché », déclare Frith. En 2020, 4.2% des voitures neuves étaient électriques. Le professeur Tim Lenton, de l’université d’Exeter, précise : « Il y a eu un point de basculement dans un pays, la Norvège, et cela grâce à des incitations fiscales intelligentes et progressives. Ensuite, les consommateurs ont voté avec leur portefeuille ».

Les données de la dernière étude de Lenton ont montré qu’en 2019, les véhicules électriques en Norvège étaient 0.3% moins chers et avaient 48% de part de marché. Au Royaume-Uni, où les voitures électriques étaient 1.3% plus chères, la part de marché n’était que de 1.6%. L’analyse de BloombergNEF prédit que les coûts des batteries lithium-ion chuteront dans la mesure où les voitures électriques égaleront le prix des voitures à essence et diesel d’ici 2023, tandis que Lenton suggère 2024-2025.

La perspective énergétique mondiale 2021 de McKinsey, publiée le 15 janvier, prévoit que « les véhicules électriques deviendront probablement le choix le plus économique au cours des cinq prochaines années dans de nombreuses régions du monde ». Un sondage mené par le RAC auprès de 3000 conducteurs britanniques montre l’importance des prix, 78% des automobilistes affirmant que les voitures purement électriques sont encore trop chères par rapport aux véhicules conventionnels de taille similaire, et seulement 9% déclarant que leur prochaine voiture pourrait être électrique.

Chute du prix des batteries et caractéristiques plus attrayantes

La baisse des prix des batteries au cours de la dernière décennie a été surprenante et beaucoup plus rapide que la plupart des gens ne l’avaient prédit. En 2010, même une batterie de petite voiture de 30 kWh aurait coûté 24’000 euros, bien plus que le prix total d’une voiture équivalente à combustible fossile. Aujourd’hui, les recherches de BloombegNEF montrent que la batterie coûte 3400 euros, grâce à une augmentation de la production et à une réduction des coûts des matériaux, comme la réduction de la quantité de cobalt nécessaire.

À LIRE AUSSI :
Des lasers orbitaux pour régler le problème des débris spatiaux
evolution prix batteries lithium-ion
Évolution du prix des batteries lithium-ion au kWh. © BloombergENF

Les batteries ont dépassé le cap des 80 euros/kWh en 2020 pour les bus en Chine, indique Frith. Mais Frith s’attendait à ce que de nouvelles améliorations de la fabrication signifient que ce serait le prix moyen de tous les véhicules en 2023, faisant qu’une batterie de petite voiture coûterait 2400 euros, ramenant les voitures électriques au même prix que leurs homologues conventionnelles.

Les voitures électriques sont plus silencieuses, présentent une accélération plus rapide, et une adoption massive rapide sera également accélérée par le fait que, une fois que les automobilistes en auront une, ils ne voudront plus revenir à un véhicule essence ou diesel. Dans un sondage récent auprès de 2000 propriétaires de voitures électriques, 91% ont déclaré qu’ils ne voudraient pas revenir « en arrière ».

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !

J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« Le sondage montre l’impact fort et durable du passage à une voiture propre. Les preuves en faveur des véhicules électriques deviennent de plus en plus convaincantes avec chacune de nos enquêtes, même dans une année aussi disruptive que 2020 », déclare Melanie Shufflebotham de Zap-Map, qui cartographie les points de recharge.

Vers de plus en plus de SUV électriques

Cependant, la hausse des ventes de SUV semble elle aussi se poursuivre. L’Agence internationale de l’énergie a rapporté plus tôt en janvier qu’en 2020, malgré les mesures de confinement réduisant les émissions mondiales, la pollution des SUV a augmenté. En outre, au cours de la dernière décennie, les SUV étaient le seul domaine parmi toutes les émissions liées à l’énergie qui a augmenté dans les pays à revenu élevé.

À LIRE AUSSI :
Les psychologues s’inquiètent du burn-out général lié à la pandémie

Néanmoins, les prix des batteries devraient continuer de chuter, ce qui suggère que même les SUV gourmands en énergie passeront bientôt à l’électricité. Les nouvelles technologies lithium-ion en cours de développement permettent d’aboutir à des batteries moins chères et plus denses en énergie, qui pourraient commencer à être introduites au milieu de la décennie. Une technologie encore plus avancée, les batteries à semi-conducteurs, pourrait entrer sur le marché de masse d’ici 2030 si de nouvelles méthodes de fabrication peuvent être maîtrisées. BloombergNEF prévoit des prix moyens d’environ 50 euros/kWh à la fin de la décennie.

Laisser un commentaire