Les voitures électriques couteraient jusqu’à 40% de moins à entretenir que celles à essence

voitures electriques couteraient jusqua 40 pourcent de moins entretenir
| Pixabay

La question fait débat depuis l’introduction des premiers véhicules électriques : combien économise-t-on réellement sur toute la durée de vie d’un véhicule électrique en tenant compte des coûts d’entretien ? Un nouveau rapport résultant d’une étude sur le coût de possession total de différents types de véhicules apporte des éléments de réponse solides. Selon les résultats, une voiture électrique couterait jusqu’à 40% de moins à entretenir qu’une voiture à essence. La raison principale de cette différence ? Moins de pièces mécaniques complexes, tout simplement…

Lors de l’achat d’un véhicule, il faut considérer que les dépenses telles que le carburant, l’entretien et les réparations s’accumulent au fil du temps. Le coût total de possession d’un véhicule, à un moment donné, est donc bien plus élevé que son prix d’achat.

« Sur toute la durée de vie d’un véhicule, l’entretien et les réparations d’une voiture à essence peuvent s’élever à environ 25 000 dollars, ce qui représente un montant très important », explique Andrew Burnham de l’Argonne National Laboratory, co-auteur du rapport récent sur le coût total de la possession d’un véhicule, à Yale Climate Connections.

Cependant, Burnham ajoute que ces coûts à long terme sont généralement moins élevés pour les véhicules électriques. Les VE ont moins de pièces à entretenir, car ils n’ont pas besoin de sondes à oxygène, de bougies d’allumage, d’huile moteur ou de courroies de distribution. L’équipe de Burnham a estimé que l’entretien périodique des véhicules entièrement électriques coûte jusqu’à environ 40% de moins que celui des voitures à essence. Une différence plus que notable.

L’importance d’estimer le « seuil d’économie »

« Il est possible de réaliser d’importantes économies en matière d’entretien et de réparation pendant la durée de vie d’un véhicule électrique par rapport à un véhicule à essence », déclare-t-il. Les propriétaires de VE peuvent également économiser beaucoup sur le carburant.

À LIRE AUSSI :
Le Salvador utilise désormais l'énergie d'un véritable volcan pour miner du bitcoin

Ainsi, même si le coût initial d’un VE peut être plus élevé, Burnham estime que les acheteurs doivent regarder au-delà du prix affiché chez le concessionnaire. Il faut tenir compte de la fréquence de conduite, de la durée prévue de possession de la voiture et d’autres facteurs qui déterminent combien un véhicule vous coûtera au fil du temps.

En règle générale, plus la durée de possession estimée est longue et la fréquence d’utilisation élevée, plus l’économie sur l’entretien est importante avec un véhicule électrique. Par exemple, un véhicule neuf en leasing, changé au bout de deux ans, n’engendrera que très peu voire pas d’économies sur l’entretien par rapport à un véhicule à essence neuf — en si peu de temps, les coûts d’entretien seront minimes pour le véhicule à essence, surtout si la fréquence d’utilisation est faible (peu voire pas de pièces à changer). Autrement dit, il y a un seuil de possession et de fréquence d’utilisation à partir duquel l’économie sera notable, et il convient de faire ces estimations avant tout achat.

Laisser un commentaire