Le voyage temporel dans le passé (sans paradoxes) serait théoriquement possible

voyage temporel passé sans paradoxes théoriquement possible couv
| Shutterstock

Le voyage dans le temps est un vieux rêve d’auteurs de science-fiction. Revenir dans le temps pour empêcher une catastrophe de se produire est la base du scénario de très nombreuses histoires. Cependant, certains physiciens ont montré que de tels allers-retours dans le temps étaient susceptibles de provoquer des paradoxes, c’est-à-dire des anomalies dans le cours des événements qui interdiraient le voyage dans le passé. Deux mathématiciens canadiens ont toutefois démontré qu’en réalité il est possible de voyager dans le passé sans faire émerger de paradoxe. En effet, les événements s’ajusteraient d’eux-mêmes afin de préserver la cohérence du flux temporel.

Un voyage dans le temps sans paradoxe est théoriquement possible, selon la modélisation mathématique de deux physiciens de l’Université du Queensland publiée dans la revue Classical and Quantum Gravity. Germain Tobar et Fabio Costa étudient la possibilité de voyager dans le temps. « La dynamique classique dit que si vous connaissez l’état d’un système à un moment donné, cela peut nous dire toute l’histoire du système. Cela a un large éventail d’applications, comme nous permettre d’envoyer des fusées vers d’autres planètes et de modéliser la façon dont les fluides circulent », explique Tobar.

« Par exemple, si je connais la position et la vitesse actuelles d’un objet tombant sous l’effet de la force de gravité, je peux calculer où il se trouvera à tout moment. Cependant, la théorie de la relativité générale d’Einstein prédit l’existence de boucles temporelles ou de voyages dans le temps — où un événement peut être à la fois dans le passé et le futur ».

À LIRE AUSSI :
Découverte d'un tout nouveau type de supraconducteur

« En tant que physiciens, nous voulons comprendre les lois sous-jacentes les plus fondamentales de l’Univers et depuis des années, je me demande comment la science de la dynamique peut concorder avec les prédictions d’Einstein. Je me suis demandé : le voyage dans le temps est-il mathématiquement possible ?.. ».

« Les maths vérifient ce qui semble être de la science-fiction. Disons que vous avez voyagé dans le temps, pour tenter d’empêcher le patient zéro de la COVID-19 d’être exposé au virus. Cependant, si vous empêchiez cette personne d’être infectée, cela éliminerait la motivation pour vous de revenir en arrière et d’arrêter la pandémie en premier lieu. C’est un paradoxe — une incohérence qui conduit souvent les gens à penser que le voyage dans le temps ne peut pas se produire dans notre univers », explique Costa.

Sur le même sujet : Voyage temporel ; il serait possible d’éviter les paradoxes grâce à de multiples lignes temporelles parallèles

Voyage dans le passé : les événements s’ajusteraient d’eux-mêmes pour éviter les paradoxes

Cependant, les chercheurs affirment que leurs travaux montrent que ce n’est pas nécessairement le cas, et qu’il est possible que les événements s’ajustent pour être logiquement cohérents avec toute action du voyageur temporel. Dans l’exemple du patient zéro du coronavirus, une personne pourrait essayer d’empêcher le patient zéro d’être infecté, mais ce faisant, elle attraperait le virus et deviendrait le patient zéro, ou quelqu’un d’autre le deviendrait. Rétablissant ainsi la cohérence des événements.

« Peu importe ce que vous faites, les événements marquants se recalibreraient simplement autour de vous. Cela signifierait que — peu importe vos actions — la pandémie se produirait, donnant à votre jeune vous la motivation de revenir en arrière et de l’arrêter. Essayez comme vous le pouvez de créer un paradoxe, les événements s’ajusteront toujours d’eux-mêmes, pour éviter toute incohérence. L’éventail des processus mathématiques que nous avons découverts montre que voyager dans le temps avec le libre arbitre est logiquement possible dans notre univers, sans aucun paradoxe », conclut Tobar.

À LIRE AUSSI :
La supraconductivité à température ambiante atteinte pour la première fois !
Sources : Classical and Quantum Gravity

Plus d'articles
coronavirus proteine pointe
La découverte d’une vulnérabilité dans la protéine de pointe du SARS-CoV-2 pourrait permettre de traiter efficacement la COVID-19