Des scientifiques ont découvert une nouvelle planète naine dans notre système solaire, celle-ci se situe à quelques 13,6 milliards de kilomètres du Soleil.

La planète naine, faisant la taille de l’Iowa et connue pour l’instant sous le nom de 2014 UZ224, mets 1136 années pour compléter une orbite autour du Soleil et pourrait bientôt rejoindre les rangs des cinq autres planètes naines connues dans le Système solaire, à savoir : Cérès, Eris, Haumea, Makemake, et la plus célèbre, Pluton.

Bien qu’à l’heure actuelle il n’y ait que cinq planètes naines officielles dans le Système solaire, les scientifiques pensent qu’en réalité, il pourrait y en avoir bien plus, situées dans la région de la ceinture de Kuiper (une zone s’étendant au-delà de l’orbite de Neptune, et remplie de comètes, d’astéroïdes ainsi que d’autres petits corps planétaires).

ceinture kuiper orbite neptune zone planètes naines

Nous voyons ici la ceinture de Kuiper (représentée par les petits points bleus), s’étendant au-delà de l’orbite de Neptune. Crédits : NASA

Découverte par une équipe d’étudiants dirigée par le physicien David Gerdes de l’Université du Michigan, 2014 UZ224 a pu être mise en évidence dans une énorme carte regroupant des galaxies, créée pour un projet nommé l’enquête sur l’énergie noire (Dark Energy Survey, dit DES). Afin de repérer un objet du système solaire dans cette carte massive contenant plusieurs galaxies, il suffit de rechercher ce qui bouge.

« Les objets situés dans le système solaire, quand vous les observez en un instant précis, puis une autre fois un peu plus tard, ils se situeront à un endroit différent dans le ciel », explique Gerdes. L’équipe a utilisé des logiciels spécialisés pour relier les points et confirmer que ce qu’ils cherchaient et voyaient était bel et bien un objet unique : et cette tâche leur a pris des années !

« Nous avons souvent juste une seule opportunité d’observer l’élément en question, en une nuit », a déclaré Gerdes. « Et puis deux semaines plus tard, une seconde observation, puis encore cinq jours plus tard une autre observation, quatre mois plus tard, une autre encore, ainsi de suite. Donc, la problématique du « relier les points » devient beaucoup plus conséquente. », ajoute-t-il.

planete naine évolution déplacement découverte système solaire

Même avec des instruments puissants comme la DECam (Dark Energy Camera), les planètes naines très éloignées ne ressemblent qu’à des petits points… Crédits : University of Michigan/David Gerdes

La découverte a déjà été confirmée par l’Union Astronomique Internationale (IAU), reste à savoir si 2014 UZ224 rejoindra officiellement le rang des cinq autres planètes naines établies dans notre Système solaire. Il faut savoir que 2014 UZ224 possède les mêmes caractéristiques qu’une autre planète naine découverte dans notre Système solaire en juillet dernier, appelée 2015 RR245, mais celle-ci n’est pas (encore ?) officiellement considérée comme une planète. En effet, la distinction la plus importante pour une planète naine est : qu’elle soit assez grande pour être devenue ronde en raison de sa propre attraction gravitationnelle.

Comme l’expliquait le célèbre « Tueur de Pluton » Mike Brown, un astronome du California Insitute of Technology (qui avait mené avec succès la campagne ayant pour but de rétrograder Pluton au stade de planète naine en 2006) : comme nous pouvons facilement supposer que tout objet se situant dans la ceinture de Kuiper et possédant un diamètre de plus de 400 kilomètres sera très probablement rond, il ne faut pas tout de suite le qualifier de planète naine.

2014-uz224-orbite-planete-nainte

Toujours en bleu, l’orbite de 2014 UZ224, la planète naine récemment découverte. Crédits : JPL Horizons

Un objet rond. Pourquoi est-ce si important pour les astronomes ? Brown explique que la capacité d’un objet à se transformer littéralement d’une forme irrégulière à une forme ronde, le rendra plus intéressant en termes de propriétés à étudier par les astronomes. « La transition d’une forme irrégulière à des objets ronds est importante dans le Système solaire (…) cela permet d’étudier des processus planétaires intéressants », explique-t-il.

Ce qui est délicat avec les planètes naines, c’est que leur classification est assez récente et nouvelle, donc peut être un peu subjective. Dans tous les cas, ce sera à l’Union Astronomique Internationale de décider si 2014 UZ224 et potentiellement 2015 RR245, devront être promues au rang de planètes naines, ou non.

Sources : NASAUniversité du Michigan, International Astronomical UnionSpaceNPRDark Energy Survey (DES), Caltech (Mike Brown)
Image de titre : vision d’artiste d’une vue depuis la planète naine Sedna. David Gerdes, explique que la surface de 2014 UZ224 serait très similaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share