2.2K Partages

Une adolescente de 14 ans a été tuée durant son sommeil suite à l’explosion de son smartphone alors qu’il chargeait. Le drame se serait déroulé après une surchauffe de l’appareil, qui était également “actif” lors de l’incident.

Durant la nuit du 28 au 29 septembre, Alua Asetkyzy Abzalbek s’est endormie en écoutant de la musique avec son smartphone, alors qu’il était posé sur son oreiller, en train de charger. La jeune fille de 14 ans a été retrouvée morte le lendemain matin, suite à l’explosion de l’appareil.

Selon les autorités, la batterie du téléphone a explosé violemment et la jeune habitante de Bastobe, un petit village du Kazakhstan, serait décédée à la suite de graves blessures à la tête. Ses proches ont appelé les secours mais il était déjà trop tard pour la réanimer. À l’arrivée de l’ambulance, le personnel a constaté que le décès avait eu lieu il y a plusieurs heures.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dolasheva‍ Ayazhan (@aaayazhan24) le

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Sollicitation de la batterie durant le chargement, conditions particulières et défaut technique

L’appareil était en cours de chargement lors de l’accident, alors qu’il jouait en même temps de la musique. Les autorités pensent que c’est une surchauffe qui a provoqué l’explosion du smartphone. Cependant, elles n’ont pas voulu révéler la marque de l’appareil.

explosion smartphone tue adolescente 14 ans durant sommeil

Crédits : EAST2WEST NEWS

Quoi qu’il en soit, et bien que l’appareil se trouvait dans un environnement propice à la surchauffe (sur un oreiller), un smartphone ne devrait en aucun cas exploser dans de telles conditions d’utilisation. Dans le pire des scénarios, si une surchauffe due à une raison quelconque menace l’intégrité de la batterie et de l’appareil, ce dernier est censé s’éteindre pour éviter un tel accident. Ce qui ne fut pas le cas ici, suggérant que l’explosion est très probablement due à un défaut de l’appareil, de fabrication ou de conception.

Sur le même sujet : Les smartphones pourraient être vulnérables au piratage par ondes sonores

« Nous sommes toujours ensemble depuis notre enfance », déclare sur les réseaux sociaux sa meilleure amie, Ayazhan Dolasheva, affirmant qu’Alua était pour elle « la meilleure ». « C’est si difficile pour moi sans toi. Tu me manques tellement. Tu m’as quittée pour toujours ».

La mort d’Alua n’est pas la première à être due aux téléphones mobiles cette année. En effet, une jeune femme russe, Evgenia Shulyatyeva, avait été tuée lorsque son smartphone, également en pleine charge, lui avait glissé des mains alors qu’elle prenait un bain. Âgée de seulement 26 ans, elle est décédée sur les lieux après avoir été électrocutée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.2K Partages
2.2K Partages
Partager via
Copier le lien