Adultes surdoués : et si vous l’étiez aussi ? Comment éviter d’en souffrir ?

adultes surdoues diagnostic surdouance
| Pixabay/Trust My Science

Le terme « surdoué » fait référence à une aptitude intellectuelle supérieure à la normale. Il a été employé pour la première fois en 1946 par un neuropsychiatre, pour qualifier un enfant qui possédait des aptitudes nettement supérieures aux capacités des autres enfants du même âge. On parle également de « haut potentiel ». Si la surdouance est souvent évoquée en contexte scolaire, cette caractéristique ne touche pas que les enfants. Beaucoup d’adultes sont des surdoués qui n’ont jamais été diagnostiqués comme tels. Quels sont les signes évocateurs d’une éventuelle surdouance ? (2e parag.) Et si vous aussi vous l’étiez, comment faire de cette particularité une force ? (3e parag.)

La surdouance peut revêtir différentes formes. Contrairement aux idées reçues, être surdoué ne signifie pas nécessairement avoir été le premier de la classe pendant toute sa scolarité. En réalité, cette intelligence hors norme se traduit davantage par un mode de raisonnement différent de celui adopté par la plupart des gens. En aucun cas elle ne garantit la réussite ; au contraire, de nombreuses personnes surdouées souffrent de cette différence et peinent à vivre avec (1).

Un mode de pensée différent

Les gens surdoués montrent une curiosité insatiable pour tout ce qui les entoure. Ils sont également hyperactifs et hypersensibles. Leur façon de raisonner repose sur des associations d’idées (on parle de raisonnement en arborescence). On distingue plusieurs formes de surdouance,

Article Premium


L'article complet est uniquement accessible aux abonnés premium. Abonnez-vous pour seulement 0.9 € le premier mois !  

Éliminez toutes les pubs du site et profitez de contenu exclusif tout en continuant de nous soutenir !


J'EN PROFITE
Code promo : New90cent
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous pour accéder à l'article :
Souscrire | Mot de passe oublié ?

Laisser un commentaire