Des portraits très réalistes d’empereurs romains créés à l’aide d’une IA

portraits empereurs romains intelligence artificielle
Les portraits reconstitués des empereurs Auguste et Maximin 1er le Thrace. | Daniel Voshart

Caligula, Néron, Hadrien… L’apparence de ces grands personnages de l’Antiquité nous a été transmise et perdure à travers des centaines de sculptures qui peuplent aujourd’hui de nombreux musées dans le monde. Bien que certaines de ces œuvres soient très détaillées, elles ne permettent pas de savoir à quoi ressemblaient réellement ces hommes. Un designer canadien passionné de réalité virtuelle, Daniel Voshart, a entrepris d’utiliser l’intelligence artificielle pour enfin connaître leur vrai visage.

Pour ce faire, l’artiste a utilisé un algorithme d’apprentissage automatique, basé sur un réseau neuronal. Il s’est appuyé sur la plateforme Artbreeder et son réseau antagoniste génératif, qui à partir de plusieurs images et de contraintes diverses définies par l’utilisateur (émotions, similitudes, etc.), est capable de générer un nouveau portrait.

Un « mix » intelligent d’images sources

Pour réaliser les portraits des empereurs romains, plus de 800 bustes ont été analysés et traités via Artbreeder, de manière à modéliser les formes du visage, les traits, les cheveux, la peau, etc. Puis, Voshart a affiné le résultat à l’aide de Photoshop, en ajoutant des détails physiques glanés dans des pièces de monnaie, des œuvres d’art ou encore des textes historiques.

portrait empereur Néron
Selon un texte historique, Néron, qui régna sur l’Empire romain de 54 à 68, possédait une mâchoire ronde, une peau « tachetée et repoussante » et un visage « agréable plutôt qu’attirant ». Crédits : Daniel Voshart

Comme sources principales, Voshart a sélectionné les bustes de plus grande qualité, la plupart ayant été sculptés du vivant de l’empereur considéré, et peu endommagés. En effet, fournir à Artbreeder des images de sculptures abîmées ou mal éclairées aurait été contre-productif : avec ce type d’algorithme, un ensemble de données de piètre qualité conduit en toute logique à un résultat peu réaliste. Concernant la couleur de peau, Voshart a fourni à la plateforme une image de référence colorisée ou à défaut, a laissé l’algorithme répartir de lui-même les différentes teintes de manière à recréer l’aspect de la peau humaine. Le photographe précise que le logiciel permet toutefois de modifier le teint de la peau et/ou l’origine ethnique si nécessaire.

À LIRE AUSSI :
Satellites Starlink : ils pourraient constituer une alternative plus précise et sécurisée au GPS

Il a fallu environ deux mois à cet artiste pour effectuer les recherches préalables et rassembler le matériel (œuvres d’art, objets et textes historiques) nécessaire à la réalisation de ces portraits. La création de chaque image a, quant à elle, nécessité environ 15 à 16 heures de travail en moyenne.

Des portraits exempts de préjugés

Pour l’empereur Caligula, qui régna de l’an 37 à 41, l’artiste s’est appuyé sur des descriptions textuelles, tirées d’un article intitulé « Apparence personnelle dans la biographie des empereurs romains », publié en 1928 dans la revue Studies in Philology. Des mentions telles que « tête déformée, yeux et tempes enfoncés » et « yeux fixes, avec un éclat assez sauvage pour torturer », ont ainsi permis d’ajuster le modèle généré par Artbreeder. Selon la même source, Néron, qui régna sur l’Empire de 54 à 68, possédait une mâchoire plus ronde, une peau « tachetée et repoussante » et un visage « agréable plutôt qu’attirant ».

portrait empereur Caligula
Une description de l’empereur Caligula mentionnait un regard doté « d’un éclat assez sauvage pour torturer ». Crédits : Daniel Voshart

Pour l’anecdote, sachez que ce projet de portraits était une distraction imaginée par Voshart pendant la période de confinement due à la pandémie. Il avoue n’avoir à la base aucune connaissance particulière de ces personnages. Mais ce qui n’était qu’un divertissement au départ, a donné naissance à une base de portraits réalistes de plus de cinquante empereurs romains, couvrant la période de l’an 27 av. J.-C. à l’an 285 !

base portraits empereurs romains
À l’aide de bustes sculptés, d’anciennes pièces de monnaie et d’informations descriptives glanées dans des textes historiques, Daniel Voshart a pu créer un portrait fidèle de 54 empereurs romains. Crédits : Daniel Voshart

Sur le même sujet : Une IA capable de générer un visage réaliste à partir d’une photo hyper pixelisée

Et finalement, il reconnaît que son manque de connaissances sur le sujet lui a évité d’agir avec des idées préconçues et de dresser ainsi des portraits les plus proches possibles de la réalité. Comme l’explique Voshart, dans une reconstitution médico-légale par exemple, seules les informations sur les cheveux, la peau, les cicatrices et d’autres caractéristiques physiques sont pertinentes. En revanche, « connaître certains aspects de la personnalité peut influencer indûment un artiste, ce qui l’amène à réaliser un portrait reflétant une perception biaisée du sujet », explique-t-il.

Le résultat est vraiment spectaculaire. N’hésitez pas à vous rendre sur son site officiel pour admirer son travail et ses autres projets artistiques.

Source : Voshart.com

Plus d'articles
symptômes cardiaques covid
COVID-19 : la maladie peut affecter le cœur, même sans aucun symptôme !