L’astéroïde ayant tué les dinosaures a aussi donné naissance à la forêt amazonienne

asteroide tue dinosaures donne naissance foret amazonienne couv
| SPL

Il y a environ 66 millions d’années, un astéroïde d’un diamètre compris entre 11 et 80 km frappait la Terre, entraînant l’extinction massive du Crétacé-Paléogène (K-Pg, anciennement K-T) et, probablement, la disparition des dinosaures. Si l’événement a éradiqué les trois quarts des espèces animales et végétales qui peuplaient la planète à cette époque, les écosystèmes ont progressivement recommencé à coloniser la Terre. C’est notamment le cas des forêts tropicales d’Amérique du Sud, dont la forêt amazonienne, qui ont conquis cette zone du monde après que les forêts de fougères clairsemées du crétacé ont disparu avec l’impact.

Les forêts tropicales d’aujourd’hui ont vu le jour en raison de l’énorme impact d’astéroïde qui aurait anéanti les dinosaures. Avant que l’astéroïde ne frappe la péninsule du Yucatán, dans l’actuel Mexique, les forêts tropicales d’Amérique du Sud étaient constituées d’une végétation très différente de l’abondance de plantes à fleurs qu’elles contiennent aujourd’hui.

« Si vous reveniez à la veille de la chute de l’astéroïde, la forêt aurait une canopée ouverte avec beaucoup de fougères, de nombreux conifères et dinosaures. La forêt que nous voyons aujourd’hui est le produit d’un événement vieux de 66 millions d’années », explique Carlos Jaramillo du Smithsonian Tropical Research Institute au Panama.

Après l’impact, la domination des angiospermes

Jaramillo et ses collègues ont analysé des dizaines de milliers d’échantillons de pollen et de feuilles fossilisés trouvés dans le nord de l’Amérique du Sud, datant de la période du crétacé juste avant l’impact de l’astéroïde, et juste après l’impact, à l’époque paléocène. Ils ont constaté que la diversité végétale avait diminué de 45% après l’impact et avait mis 6 millions d’années à se rétablir. Les morsures d’insectes sur les feuilles fossilisées ont montré que la diversité des insectes a également chuté.

À LIRE AUSSI :
Réchauffement climatique : un tiers des plateformes de glace antarctiques menace de s'effondrer
differences forets cretace paleogene
Graphique montrant la différence de composition des forêts tropicales avant et après l’extinction K-Pg (indiquée par la ligne rouge). Suite à l’impact de l’astéroïde, les plantes à fleurs (appelées angiospermes) se sont imposées. © Mónica R. Carvalho et al. 2021

Les forêts tropicales d’Amérique du Sud ont changé à la suite de la catastrophe. La plupart des plantes à cônes et des fougères ont disparu, et les forêts tropicales ont été dominées par des plantes à fleurs appelées angiospermes. Un auvent épais ne permettait qu’à une quantité limitée de lumière d’atteindre le sol. « Je pense que la leçon numéro un ici est l’imprévisibilité. Lorsque vous avez des perturbations majeures, elles changent les règles de l’ensemble de l’écosystème », déclare Ellen Currano de l’Université du Wyoming.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Jaramillo et ses collègues suggèrent qu’il y a plusieurs raisons pour lesquelles l’astéroïde peut avoir causé ce changement majeur. D’une part, l’impact a probablement tué la plupart des grands dinosaures herbivores qui ont autrefois piétiné et mangé les niveaux inférieurs des forêts. De plus, les cendres qui se sont déposées après l’impact peuvent avoir servi d’engrais, créant un sol riche en nutriments qui a favorisé les angiospermes à croissance rapide par rapport aux autres plantes. Les angiospermes semblent également avoir été plus diversifiées sur le plan écologique avant l’impact, ce qui aurait permis à certains d’entre eux de rebondir plus facilement par la suite.

Une étude de cas de la biodiversité terrestre actuelle

« Nous sommes fascinés par la conclusion de cet événement, cette forêt incroyablement diversifiée et vraiment structurellement complexe, mais en ce moment, nous vivons une extinction massive causée par les humains et, encore une fois, des écosystèmes entiers sont mis sur une voie différente », déclare Bonnie Jacobs de la Southern Methodist University. Comprendre comment cet événement majeur a façonné les forêts tropicales peut nous aider à mettre en perspective la manière dont certaines zones de biodiversité réagissent à la déforestation aujourd’hui, et combien de temps elles pourraient prendre pour se rétablir.

À LIRE AUSSI :
La pollution entraine une réduction progressive de la taille du pénis humain

« Dans certains des endroits que nous avons étudiés, je pouvais voir sous mes yeux comment cette forêt qui a pris 66 millions d’années à se construire a disparu en un jour, et le taux de déforestation est stupéfiant. Nous savons d’après cette étude qu’il faut beaucoup de temps pour reconstruire ces diverses forêts. Il n’est pas possible d’abattre des arbres en espérant qu’en replanter suffira à compenser la perte », conclut Jaramilo.

Sources : Science

Laisser un commentaire