Au cours des dernières années, le télescope spatial Hubble a fourni aux scientifiques des images exceptionnelles de l’Univers, permettant de reconstituer son histoire et son évolution. Mais ces clichés, bien qu’extraordinaires, peuvent être améliorés afin d’obtenir des détails supplémentaires. C’est ce qu’a fait une équipe d’astrophysiciens en développant une impressionnante image de plusieurs milliers de galaxies. 

Il y a 4 ans, au cours de 831 orbites complètes et de centaines d’expositions prolongées, le télescope spatial Hubble a imagé une toute petite région de la constellation du Fourneau, remontant jusqu’à il y a 13 milliards d’années. Le résultat, le Hubble Ultra-Deep Field 2014 (HUDF), qui contient environ 10’000 galaxies, offrant aux astrophysiciens une incroyable fenêtre sur l’Univers jeune.

À partir de ce cliché, des chercheurs ont décidé de faire encore mieux ; Pendant trois ans, des scientifiques de l’Instituto de Astrofísica de Canarias (IAC) ont mis au point et appliqué une technique de traitement d’image conçue pour faire ressortir la lumière invisible du HUDF. Ils ont appelé cette technique complexe ABYSS, et ont ainsi récupéré la faible lumière des contours extérieurs des plus grandes galaxies de l’image. Les résultats ont été publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics.

abyss ultra deep field

Grâce à la technique ABYSS, les astrophysiciens ont pu détailler les contours des galaxies les plus faiblement lumineuses. Crédits : ABYSS HST Ultra Deep Imaging Project

Sur le même sujet : Hubble nous fournit l’image la plus nette de la galaxie du Triangle jamais réalisée

« Ce que nous avons fait consiste à revenir aux archives des images originales directement observées par le HST, et à améliorer le processus de combinaison en vue d’obtenir la meilleure qualité d’image possible pour les petites galaxies les plus éloignées, mais aussi pour les régions étendues des plus grandes galaxies » explique Alejandro S. Borlaff, astrophysicien à l’IAC.

Jusqu’à présent, les résultats ont révélé qu’au moins certaines de ces galaxies sont beaucoup plus grosses que prévu, avec des diamètres jusqu’à deux fois plus grands que les estimations précédentes. Initialement le document publié par l’équipe ne visait pas à extraire ces données et à les analyser, mais à décrire le fonctionnement d’ABYSS.

Les scientifiques ont publié les images améliorées qu’ils ont générées et prévoient de publier les fichiers de calibrage ainsi que le pipeline ABYSS, afin que la communauté puisse utiliser les mêmes outils et contribuer au développement de nouvelles améliorations.

Source : ABYSS Project

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite