Le télescope spatial Hubble de la NASA a capturé l’image la plus détaillée jamais réalisée d’une galaxie voisine, proche de la Voie lactée : la galaxie du Triangle, une galaxie spirale située à environ trois millions d’années-lumière du Soleil.

Cette étude panoramique de la troisième plus grande galaxie de notre groupe local, offre une vue fascinante des quelque 40 milliards d’étoiles, qui constituent l’un des objets les plus lointains visibles à l’œil nu ! Cette image de la galaxie du Triangle (également appelée M33 ou NGC 598), affiche un nombre impressionnant de 665 millions de pixels, et met en valeur la région centrale de la galaxie et ses bras spiraux intérieurs. Pour assembler cette mosaïque géante, l’Advanced Camera for Surveys de Hubble a nécessité 54 clichés distincts.

Il faut savoir que dans d’excellentes conditions d’obscurité, la galaxie du Triangle peut être vue à l’œil nu comme un objet flou dans la constellation du Triangle (le Triangle), où sa lueur éthérée est une cible passionnante pour les astronomes amateurs. À savoir que la galaxie a été cataloguée pour la première fois par Charles Messier en 1764 (bien que la galaxie avait très probablement déjà été observée auparavant, vu qu’elle est justement visible à l’oeil nu lorsque les conditions s’y prêtent).

À seulement trois millions d’années-lumière de la Terre, la galaxie du Triangle est un membre notable du groupe local de galaxies dans lequel nous nous situons. En effet, il s’agit de la troisième plus grande galaxie du groupe, mais aussi de la plus petite galaxie spirale du groupe. Cette dernière ne mesure qu’environ 60’000 années-lumière de diamètre, contre 200’000 années-lumière pour la galaxie d’Andromède. La Voie lactée quant à elle, se situe entre ces extrêmes, avec un diamètre d’environ 100’000 années-lumière.

Vous aimerez également : Mission BUFFALO : Hubble révèle des milliers de galaxies lointaines

De ce fait, la taille de la galaxie du Triangle n’est pas seulement dépassée par les deux autres galaxies spirales, mais également par la multitude d’étoiles qu’elles contiennent. En effet, la Galaxie du Triangle possède une masse évaluée à 60 milliards de masses solaires et ne représente donc que 5% de la masse de la galaxie d’Andromède.

Contrairement aux deux autres galaxies spirales plus grandes, la galaxie du Triangle ne possède pas de renflement brillant en son centre ; elle ne semble pas abriter de trou noir supermassif en son centre. La galaxie ne possède pas non plus de barre reliant ses bras à son centre. Cependant, elle contient une quantité énorme de gaz et de poussière, ce qui entraîne une formation rapide d’étoiles.

galaxie triangle groupe local amas galactique telescope spatial hubble

Cette image gigantesque de la galaxie du Triangle (également connue sous le nom de Messier 33, M33 ou encore NGC 598) est un assemblage d’environ 54 clichés différents, capturés grâce aux instruments avancés de Hubble. Avec une taille stupéfiante de 34’372 x 19’345 pixels, il s’agit de la deuxième plus grande image jamais publiée par Hubble. Afin de voir l’image dans toute sa splendeur (et grandeur), c’est par ICI. Crédits : NASA/ESA/M. Durbin/J. Dalcanton/B. F. Williams (University of Washington)

L’abondance de nuages de gaz dans la galaxie du Triangle est précisément ce qui a poussé les astronomes à mener cette étude détaillée : lorsque les étoiles naissent, elles utilisent les matériaux contenus dans ces nuages de gaz et de poussière, laissant ainsi moins de carburant pour l’émergence de nouvelles étoiles.

Cette nouvelle image prise par Hubble, montre deux des quatre régions les plus brillantes de la galaxie, soit NGC 595 et NGC 604. Cette dernière, est la deuxième région la plus lumineuse d’hydrogène dans tout le groupe local. Elle figure également parmi les plus grandes régions de formation d’étoiles connues du groupe local de galaxies.

Ce qu’il faut retenir, c’est que ces observations détaillées de la galaxie du Triangle ont une valeur patrimoniale considérable. En effet, lorsqu’elles sont combinées à celles de la Voie lactée, de la Galaxie d’Andromède et des autres galaxies du Nuage Magellan, elles aideront les astronomes à mieux comprendre la formation des étoiles et plus globalement, l’évolution stellaire dans l’univers.

Source : Hubble Space Telescope

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite

annee lumiere distance astronomieL'année-lumière est une unité de longueur utilisée pour exprimer des distances astronomiques. Elle est définie par l'Union Astronomique Internationale (UAI) comme la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année julienne (365.25 jours). Elle vaut environ... [...]

Lire la suite

trou noir supermassifUn trou noir est un objet compact au champ gravitationnel si intense qu'aucune matière ni aucun rayonnement ne peut s'en échapper. Puisque ces astres n'émettent aucune lumière, ils ne peuvent être... [...]

Lire la suite