4.9K Partages

Selon les autorités, cinq braconniers présumés sont entrés dans le parc national Kruger en Afrique du Sud la semaine dernière pour abattre des rhinocéros. Mais seulement quatre de ces hommes en sont sortis vivants. Le cinquième homme a été tué par un éléphant et plus tard « dévoré » par une tribu de lions, ont annoncé des responsables du parc dans un communiqué.

Les quatre braconniers présumés qui ont survécu ont été arrêtés et devront comparaitre devant le tribunal « en temps voulu », indique le communiqué y relatif. Ces derniers resteront en garde à vue jusqu’à vendredi, dans l’attente de leur libération sous caution, a rapporté Times Live, un site d’informations sud-africain.

À présent, les autorités ont ouvert une enquête sur le décès de l’homme et sur ses complices, tous des braconniers présumés. « Entrer dans le parc national Kruger de manière illégale et à pied n’est pas très malin, cela présente de nombreux dangers et cet incident en est la preuve », a déclaré Glenn Phillips, le directeur du parc.

Le brigadier de police Leonard Hlathi a confié que l’éléphant avait « soudainement » effectué une attaque, qui aurait tué l’homme. Ce dernier a également déclaré : « Ses complices affirment avoir transporté son corps jusqu’à la route pour que des passants puissent le trouver. Puis ils ont disparu du parc ». Ces présumés braconniers ont appelé la famille du défunt, qui a ensuite appelé Don English, un garde régional de Skukuza (la réserve de gibier la plus populaire du pays).

Selon le communiqué du parc, English aurait alors assuré à la famille qu’il ferait « tout son possible » pour retrouver le corps. Une équipe de recherche, comprenant d’autres gardes à pied et une équipe supplémentaire ont fouillé la région, mais n’ont pas retrouvé l’homme en question. Mais ils ne se sont pas laissés décourager et ont repris leurs recherches jeudi, qui ont été plus fructueuses. En effet, ils ont réussi à retrouver les restes du corps dans la zone du Pont Crocodile du parc, près de la rivière Crocodile.

Selon le site internet du parc national Kruger, cette région est particulièrement connue pour sa forte concentration de tribus de lions. À noter que cette zone abrite également un pourcentage élevé de la population de rhinocéros du parc.

De plus, selon les autorités locales, tout ce que les lions ont laissé de l’homme, étaient son crâne et son pantalon. Dans la déclaration du parc, Phillips félicite le groupe de recherche pour avoir aidé la famille à trouver ce qui restait du corps de l’homme décédé. Il a également présenté ses condoléances à la famille. « C’est très triste de voir les filles du défunt pleurer la perte de leur père, et pire encore, de ne pouvoir récupérer que quelques éléments de ses restes », a-t-il déclaré.

Sur le même sujet : Afrique du Sud; un groupe de lions démembre de présumés braconniers de rhinocéros

Tandis que les autres braconniers présumés ont été arrêtés, les autorités ont également saisi deux fusils ainsi que des munitions. Les hommes sont accusés de possession d’armes à feu et de munitions sans permis, de complot en vue de faire du braconnage et d’intrusion.

À savoir que l’Afrique du Sud abrite la plus grande population de rhinocéros du continent (soit environ 20’000 des 25’000 rhinocéros vivant en Afrique). Cela représente environ 80% de la population mondiale de rhinocéros !

Bien que le nombre de braconniers ait régulièrement diminué ces dernières années, plus de 8000 rhinocéros ont tout de même été tués au cours de la dernière décennie. Les pires années ont été 2013 et 2017, durant lesquelles plus de 1000 rhinocéros ont été tués chaque année. En 2018, ce chiffre a quelque peu baissé, avec 769 rhinocéros tués par des braconniers.

L’organisation Save the Rhino rapporte que la moitié des braconnages de rhinocéros ont lieu dans le parc national Kruger en Afrique du Sud.

Sources : Save the Rhino, Time Live, Kruger Park

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
4.9K Partages
4.9K Partages