Le toilettage est une partie importante des activités quotidiennes des animaux, notamment chez les félins où il est réalisé méthodiquement plusieurs fois par jour. Mais comment font alors les chats pour se nettoyer aussi efficacement ? Selon deux chercheurs américains, la réponse à cette question se trouve dans leurs papilles. 

Les chercheurs ont créé des images 3D de langues prélevées après la mort d’un chat domestique, d’un lynx roux, d’un couguar, d’un léopard des neiges, d’un tigre et d’un lion. Les cônes — ou papilles — de toutes les espèces portaient des cavités creuses en forme de demi-tuyaux sur leurs extrémités.

En exploitant une propriété de l’eau appelée tension de surface, dans laquelle les forces de cohésion entre les molécules d’eau les maintiennent collées dans une gouttelette et les forces adhésives aident la gouttelette à adhérer aux papilles, ces cavités en forme de U aident les chats à déplacer les gouttelettes de salive au travers des couches supérieures de leur fourrure, puis dans les couches inférieures jusqu’à la peau.

Sur le même sujet : Pourquoi les chats aiment-ils tant les boîtes ?

Dans cette vidéo, les chercheurs présentent les résultats de leur recherche sur les papilles des chats :

Des images au ralenti de plusieurs chats domestiques en train de se toiletter révèlent que les félins projettent leur langue à l’extérieur pour que les papilles soient à la perpendiculaire, alors qu’elles se déplacent à travers la fourrure. Cette méthode permet de maximiser la quantité de fourrure que chaque papille peut atteindre, selon les résultats publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Mais les chats ne se lèchent pas que pour rester propres. Selon l’imagerie thermique, la salive les aide à se rafraîchir — un outil important, car les chats n’ont que des glandes sudoripares sur le cuir de leurs pattes.

Les scientifiques ont utilisé ces résultats pour créer un « pinceau de toilettage inspiré de la langue [TIGR] » qui imite la langue d’un chat avec des papilles imprimées en 3D insérées dans un tampon de silicone souple.

Comparée à une brosse à cheveux à poils raides, les chercheurs ont déclaré que la brosse TIGR tirait bien moins lorsqu’elle passait dans les cheveux et était plus facile à nettoyer. La brosse pourrait même aider à administrer des médicaments directement sur la peau du chat.

Source : PNAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.