Des chiens robots armés et livrables par drone, une évolution guerrière effrayante (+VIDÉO)

chien robot arme drone evolution guerre couv
Capture d'écran de la vidéo du chien robot armé, déployé par drone. | Weibo
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Après la publication d’une première vidéo virale et alarmante cet été montrant un chien robot équipé d’une mitraillette, une nouvelle vidéo provenant des médias chinois montre un chien robot équipé d’arme de guerre et transporté dans les airs par un drone. Cette association permettant la « livraison » n’importe où dans une zone de guerre en milieu urbain, de ces robots agiles et armés, pousse le monde de la robotique à une réflexion éthique.

Les robots mobiles ont un vaste domaine d’applications dans divers domaines, tels que l’exploration spatiale, les applications militaires, l’industrie et bien d’autres. Parmi tous les robots mobiles, le robot quadrupède — un robot à « quatre pattes » — est supérieur en agilité au robot à roues et à chenilles en raison de sa capacité à traverser « facilement » des terrains accidentés et d’autres types d’environnements non structurés, comme pourrait le faire l’Homme ou l’animal.

Grâce à ce potentiel unique, ce n’était qu’une question de temps pour que ces chiens robots soient armés, comme l’a montré une vidéo cet été. Récemment, une nouvelle vidéo est devenue virale. Elle montre un drone de fabrication chinoise déposant un chien robot armé, une vision terrifiante de ce à quoi pourrait bientôt ressembler l’avenir de la guerre et de la police.

:: LE T-SHIRT QUI SOUTIENT LA SCIENCE ! ::
Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :

La vidéo d’une minute a été initialement publiée sur Weibo, un site Web chinois de microblogging, par un utilisateur affilié ou représentant la société de défense locale qui aurait développé le drone utilisé pour déployer le « robodog », Kestrel Defense Blood-Wing.

La voie des airs pour les chiens robots

Il n’est pas immédiatement clair si la vidéo a été enregistrée dans le cadre d’un exercice militaire chinois ou plutôt dans le but de démontrer comment l’appariement fonctionnera, mais même sans ce contexte, le clip pourrait servir de prédiction de la technologie qui pourrait peupler les futurs champs de bataille.

La description de la vidéo faite par les auteurs explique que les « chiens de guerre descendant du ciel [peuvent être] directement insérés dans les maillons faibles derrière l’ennemi pour mener des attaques-surprises [être livrés] au sommet des bâtiments ennemis », ou assurer l’extinction des incendies.

Selon le site TheDrive, les éléments fournis par les auteurs de la vidéo, ainsi que le contexte de la vidéo, laissent penser que ce trio drone-robot-arme a été conceptualisé afin d’être déployé lors d’opérations d’assaut, notamment en zone urbaine. De tels environnements sont généralement constitués de grands bâtiments et de structures complexes difficiles à infiltrer, pour des hommes (vulnérables aux balles) ou des robots sur chenilles (peu agiles). C’est donc là que l’entreprise semble positionner la capacité supérieure du robot.

robot chien demonstration
Une capture d’écran tirée de la vidéo Weibo du robodog déployé par drone. © Weibo

Sans compter que le compte Weibo a partagé d’autres vidéos de différents robots-chiens dans des situations similaires, suggérant que l’entreprise se spécialise dans les technologies conçues pour des missions dans de tels environnements. Ces exemples évoquent un avenir angoissant et effrayant pour les guerres à venir, dans un contexte international tendu.

Une évolution effrayante de la guerre

Dans ce cadre, plusieurs sociétés de robotique, dont Boston Dynamics, fabricant du populaire chien robot Spot Mini, s’engagent à ne pas soutenir la militarisation de leurs produits et appellent les autres acteurs du secteur à faire de même, selon une lettre partagée en premier avec Axios.

Il faut savoir qu’en avril 2022, le New York Times rapportait que le service d’incendie de la ville de New York devenait le premier du pays à acheter le chien robot de 75 000 dollars américains de Boston Dynamics, utilisé uniquement dans des missions de recherche et de sauvetage dans des environnements accidentés et précaires. Cette utilisation est bien loin de la controverse qui surgit avec les vidéos chinoises.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

C’est pourquoi le PDG de Boston Dynamics, Robert Playter, a déclaré : « Nous sommes préoccupés par l’augmentation récente des efforts de fortune par des individus qui tentent de transformer en armes des robots disponibles dans le commerce… Pour que cette technologie soit largement acceptée dans toute la société, le public doit savoir qu’il peut lui faire confiance. Et cela signifie que nous avons besoin d’une politique qui interdit aux mauvais acteurs d’en faire un mauvais usage ».

Dans la lettre, Boston Dynamics, ainsi qu’Agility Robotics, ANYbotics, Clearpath Robotics, Open Robotics et Unitree Robotics, expliquent : « Nous pensons que l’ajout d’armes à des robots qui sont commandés à distance ou de manière autonome, largement accessibles au public et capables de naviguer vers des endroits auparavant inaccessibles où les gens vivent et travaillent, soulève de nouveaux risques de préjudice et de graves problèmes éthiques ».

Dès lors, les entreprises se sont engagées à ne pas ajouter elles-mêmes de technologie d’armement ou à aider les autres à le faire. Et « lorsque cela sera possible », ils ont déclaré qu’ils examineraient les plans des clients dans l’espoir d’éviter ceux qui transformeraient les robots en armes, en plus d’explorer les fonctionnalités techniques qui pourraient empêcher une telle utilisation. En espérant que la lettre induise une réflexion éthique au monde de la robotique.

Laisser un commentaire