2.1K Partages

Une nouvelle « colle biologique » imperméable et activée par la lumière a été mise au point par des chercheurs chinois affiliés à Harvard ainsi que par le Massachusetts Institute of Technology. Cette dernière pourrait bien un jour empêcher les saignements incontrôlables du coeur et des artères !

Placé sur une plaie ouverte et activé par des rayons ultraviolets, ce scellant se transforme rapidement en un hydrogel non toxique, capable de résister à la fois aux surfaces glissantes et aux pulsations du tissu cardiaque.

À l’heure actuelle, le scellant adhésif n’a pas encore été testé sur des organes humains. Cependant, lorsqu’un prototype a été utilisé durant des chirurgies effectuées sur des organes de porcs et de lapins, il donnait de bien meilleurs résultats que les sutures ou autres colles chirurgicales actuellement disponibles. Un grand pas en avant dans le domaine.

Selon les chercheurs, la preuve du concept est mieux observée en temps réel : placée sur une plaie hépatique (vidéo ci-dessous), la colle se solidifie sous l’effet des rayons ultraviolets jusqu’à ce que l’éruption soit arrêtée. L’ensemble du processus prend moins d’une demi-minute.

« C’est la première fois que des saignements à haute pression d’un cœur battant, représentant des trous de pénétration cardiaque de 6 millimètres de diamètre, ont pu être rapidement stoppés et que les plaies ont été scellées de manière stable en utilisant uniquement un gel matriciel dans les 20 secondes, et sans suture », concluent les auteurs. Bien qu’à l’heure actuelle il existe d’autres matériaux similaires, « un grand nombre d’entre eux contiennent également des produits chimiques nocifs et peuvent nécessiter des sutures supplémentaires par la suite », ont ajouté les chercheurs.

Ce nouveau prototype d’hydrogel n’a pas ces problèmes. En effet, lors de la chirurgie du lapin, le gel activé par la lumière a été en mesure d’arrêter une coupe du foie et une section de l’artère fémorale en quelques secondes seulement. Pendant la chirurgie du porc, le gel a permis de fermer une artère carotide perforée en moins d’une minute, tout en réparant des trous dans la paroi cardiaque.

À noter également que ce gel peut supporter une pression artérielle atteignant les 290 mmHg, ce qui est bien supérieur à ce que la plupart des médecins et des infirmières ont l’habitude de gérer, et bien au-delà de ce que d’autres colles actuelles de ce type peuvent supporter. De plus, comme cette colle biologique est basée sur la structure du tissu conjonctif humain, sa matrice extracellulaire est compatible avec les organes internes et les artères, ce qui lui permet de se lier plus facilement aux parois artérielles et cardiaques.

Vous aimerez également : Un nouvel hydrogel qui imite le cartilage pourrait rendre la chirurgie du genou plus simple et plus efficace

Résultats : les trois porcs ont survécu à la chirurgie cardiaque qui mettait pourtant leur vie en danger. Ces derniers ont été observés durant deux semaines supplémentaires, et ils présentaient des signes naturels de guérison, avec très peu d’inflammations. « L’hydrogel a également scellé efficacement la plaie cardiaque au bout de deux semaines, et presque aucune nécrose et très peu d’inflammations ont été observées (…), confirmant l’excellente biocompatibilité de l’hydrogel matrice », expliquent les auteurs.

Bien que les foies de porcs aient une taille similaire à celle des foies humains, l’équipe de recherche doit à présent prouver que leurs découvertes peuvent également se traduire pleinement dans le milieu clinique humain. Selon Hongwei Ouyang, l’un des auteurs de l’étude, le produit pourrait être prêt pour une utilisation en chirurgie humaine d’ici 3 à 5 ans.

Source : Nature Communications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.1K Partages
2.1K Partages
Partager via