Le vieillissement est un mécanisme biologique étudié par un grand nombre de scientifiques et représente un domaine de recherche très actif. La régénération cellulaire et l’inversion du vieillissement sont des objectifs poursuivis par les biologistes depuis de nombreuses années. Si ces propriétés échappent toujours à l’Homme, des organismes, comme la méduse Turritopsis dohrnii, les maîtrisent naturellement, au point d’atteindre l’immortalité biologique.

Cette méduse de la famille des hydrozoaires (organismes possédant une forme « polype » et une forme « méduse ») mesure environ 1 cm et vit essentiellement en mer des Caraïbes ainsi que dans les eaux Méditerranéennes, préférant les eaux plutôt chaudes. Elle se nourrit de plancton, d’œufs de poisson et de petits mollusques.

Sur le même sujet :

Des scientifiques ont réussi à renverser le vieillissement sur des cellules humaines

Mais surtout, elle est dotée d’une propriété fascinante : comme la plupart des autres méduses, elle est capable de renouveler ses cellules, et aussi d’inverser le processus de vieillissement pour repasser d’un stade de vieillesse à un stade plus juvénile.

meduse turritopsis dohrnii

La méduse Turritopsis dohrnii fait partie de la famille des hydrozoaires. Elle est capable d’inverser son processus de vieillissement. Crédits : ABC Science

En effet, Turritopsis faisant partie de la famille des hydrozoaires, sa vie se décompose en deux stades :

  • La forme « polype » : c’est sa forme immobile. L’animal est attaché au fond de l’océan sous forme d’un polype (forme fixée des organismes hydrozoaires possédant un tube digestif entouré de tentacules)
  • La forme « méduse » : c’est le stade libre de l’organisme. L’animal se présente sous la forme d’une méduse. C’est à ce stade que peut avoir lieu la reproduction sexuée
turritopsis meduse polype

Au cours de son cycle de développement, Turritopsis passe par les étapes de polype (à gauche) puis de méduse (à droite). Crédits : Barcrot Media/Onedio

La méduse Turritopsis est donc capable de retourner au stade de polype, et ce même après avoir atteint sa maturité sexuelle. Elle retrouve une forme plus juvénile et redonne alors une colonie de polypes, qui eux-mêmes pourront redonner une colonie de méduses.

Reproduction et cycle de vie de Turritopsis dohrnii

Turritopsis dohrnii peut se reproduire de deux manières différentes :

  • Elle se reproduit de manière asexuée par bourgeonnement médusaire. ➔ La forme polype donnera des méduses par bourgeonnement.
  • Elle peut aussi se reproduire de manière sexuée. C’est sous la forme méduse qu’elle pourra produire des gamètes (ovules et spermatozoïdes) qui seront fécondés.

La forme polype libère, par bourgeonnement, des méduses (forme libre et mobile). Ces méduses vont pouvoir se reproduire par la production de gamètes. Une fois ces gamètes fécondés, elles deviennent des petites larves appelées « larve planula ».

cycle vie hydrozoaires

Schéma récapitulant le cycle de vie ordinaire des hydrozoaires. Crédits : DORIS

Lorsque ces larves se retrouvent déposées dans un sol, elles s’y fixent et maturent de nouveau, mais cette fois sous leur forme « polype ». Une fois que le polype s’est développé, celui-ci pourra de nouveau donner une colonie de méduses par bourgeonnement.

Des chercheurs ont toutefois observé que le spécimen Turritopsis dohrnii vieillissait de manière inverse, sautant plusieurs étapes du cycle pour revenir à un stade plus précoce du développement (celui de polype) directement à partir de l’état de méduse.

Il peut ensuite croître de nouveau et donner toute une colonie de nouveaux individus méduse par bourgeonnement du polype. En effet, grâce au processus appelé transdifférenciation, la méduse pourra revenir, à partir de l’état « méduse », à celui de polype sans avoir à repasser à l’état larvaire (et sans fertilisation).

cycle vie turritopsis

Schéma présentant le cycle de vie de Turritopsis (rouge). Crédits : Hickman, Keen, Larson Roberts & Eisenhour

Des expériences menées dans les années 1996 ont montré que… (suite à la page suivante)

Préc.1 sur 2Suiv.
(article sur plusieurs pages)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.