Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [+ supprimez la pub] [-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

États-Unis : Un expert en pandémies suggère que le pays devrait à nouveau se confiner afin de lutter efficacement contre le coronavirus

confinement pandemie coronavirus
| Pixabay

Selon Eric Toner, l’un des plus grands experts mondiaux en matière de pandémie, tout le monde devra rester vigilant pendant des années afin de réellement éradiquer le nouveau coronavirus, et les États-Unis devraient se reconfiner au plus vite, afin d’enrayer la propagation du virus.

En effet, Eric Toner, chercheur principal au Johns Hopkins University Center for Health Security et éminent conseiller du gouvernement sur la préparation à une pandémie, a déclaré que le port de masques ainsi qu’un certain degré de distanciation sociale seront nécessaires durant des années pour vaincre la maladie.

Il faut savoir que Toner s’attendait à une pandémie depuis des années. En réalité, en octobre 2019, Toner et son équipe du Johns Hopkins ont mené une simulation de pandémie de coronavirus à New York, quelques mois avant que COVID-19 ne commence à se propager à travers le monde. Dans le cadre de l’exercice (d’une durée d’une demi-journée), Toner a rencontré d’autres professionnels de la santé pour parcourir une épidémie théorique de coronavirus et examiner comment les gouvernements et les entreprises privées réagiraient.

Par ailleurs, l’Université Johns Hopkins a exécuté ces simulations durant des années, avec des noms de code à consonance hollywoodienne comme Dark Winter pour la variole, et Clade X pour « un pathogène aéroporté biologiquement conçu et intentionnellement libéré », qui a causé des centaines de millions de morts hypothétiques. L’objectif de ces simulations est d’aider les experts en santé publique et les décideurs mondiaux à mieux se préparer à l’éventualité d’une pandémie réelle.

À LIRE AUSSI :
Le vaccin de Moderna semble protéger totalement des formes graves de COVID-19

Selon Toner, les États-Unis devraient à nouveau entrer en confinement pour arriver à enrayer la propagation du nouveau coronavirus. « Je pense que ce qui est important à savoir, c’est qu’il n’y aura pas d’accalmie estivale, et une grosse vague à l’automne. Il est clair que nous assistons à une résurgence significative de cas en été, et ils vont augmenter. Et cela continuera jusqu’à ce que nous mettions à nouveau en place un système de confinement », a expliqué Toner.

Sur le même thème : Coronavirus; les particules virales en suspension dans l’air peuvent parcourir plus de 10 mètres

À LIRE AUSSI :
La perte de vision, due au vieillissement et au glaucome, a été inversée avec succès chez la souris

Tandis qu’à travers le monde, certains pays ont relativement bien géré la pandémie, Toner considère que la réponse américaine à la pandémie est un échec retentissant. « La réponse des États-Unis a été extrêmement décevante et malavisée. À chaque fois qu’il y avait une opportunité de faire une bonne chose, c’est le contraire qui a été fait », a expliqué Toner. « Les États-Unis doivent reconnaître qu’ils se disputent la première ou la deuxième place du pays le plus touché au monde », a-t-il ajouté.

Malheureusement, selon les chercheurs, l’immunité collective (l’une des principales exigences pour mettre fin à la pandémie) pourrait ne pas se produire avant 2022. De ce fait et par-dessus tout, nous devons nous habituer à l’idée de porter des masques en public, a expliqué Toner, en suggérant à ceux qui se plaignent du port du masque d’ouvrir les yeux immédiatement : « Ils s’en remettront », a-t-il dit à propos de la foule anti-masques. « C’est juste une question de savoir combien de personnes tombent malades et meurent avant qu’ils s’en rendent compte », a-t-il ajouté.

Source : Cnet

Plus d'articles
traitement allergie arachide
Sur la piste d’un traitement pour atténuer l’allergie aux arachides