Abonnez-vous pour supprimer toute la publicité

Coronavirus : Un chercheur tué dans un meurtre-suicide était sur le point de faire « des découvertes importantes »

chercheur coronavirus
| CBS Pittsburg/KDKA

Un chercheur chinois travaillant sur le nouveau coronavirus aux États-Unis a été tué par balles dans ce qui semble à présent être un meurtre-suicide. Ce dernier était sur le point de « faire des découvertes majeures » concernant le coronavirus, a déclaré son département de l’Université de Pittsburgh.

Selon la police, il s’agit d’un meurtre-suicide qui s’est déroulé à Ross Township (Comté d’Allegheny, Pennsylvanie, États-Unis), soit un acte dans lequel un individu tue une ou plusieurs autres personnes, avant de se suicider immédiatement ou peu de temps après les actes.

Le samedi 2 mai 2020, la police a déclaré que le Dr Bing Liu, âgé de 37 ans, avait été retrouvé mort à son domicile à Elm Court. Il s’agit d’un homicide : Liu a succombé à des blessures par balle apparentes à la tête, au cou et au torse.

chercheur coronavirus
Le Dr Bing Liu, un chercheur de 37 ans travaillant sur le nouveau coronavirus aux États-Unis, a été tué par balles le 2 mai 2020. Crédits : University of Pittsburgh School of Medicine

« Sur le point de faire des découvertes importantes »

Liu était professeur adjoint de recherche à la faculté de médecine de l’Université de Pittsburgh, a annoncé lundi son département de l’Université : « Bing était sur le point de faire des découvertes très importantes pour comprendre les mécanismes cellulaires qui sous-tendent l’infection par le SARS-CoV-2 (ndlr : le nouveau coronavirus qui cause la maladie COVID-19) et sur la base cellulaire des complications suivant l’infection. Nous ferons un effort pour achever ce qu’il a commencé, dans le but de rendre hommage à son excellence scientifique », ont déclaré les collègues du défunt. « Sa perte se fera sentir dans toute la communauté scientifique. Veuillez garder sa famille, ses amis et ses collègues dans vos pensées. Merci », ont-ils ajouté.

À LIRE AUSSI :
Acouphènes : un traitement à base de musique électronique et de stimulations de la langue

Puis, mardi, l’Université de Pittsburgh a publié cette déclaration :

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

« L’Université de Pittsburgh est profondément attristée par la mort tragique de Bing Liu, chercheur prolifique et collègue admiré à Pitt (ndlr : l’Université de Pittsburgh). L’Université exprime ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de Liu en cette période difficile ».

Le deuxième homme, identifié plus tard par la police comme étant Hao Gu, 46 ans, a également été retrouvé mort dans sa voiture, sur Charlemagne Circle, près d’Elm Court. La police explique qu’il semble être mort d’une blessure par balle, auto-infligée à la tête. Il serait donc l’auteur du meurtre-suicide : la police pense effectivement que c’est cet homme qui a assassiné le chercheur, avant de se donner la mort dans son véhicule.

Sur le thème du Coronavirus : Dans quelles situations faut-il porter un masque de protection ?

Selon la police, les deux victimes se connaissaient et ce drame serait le résultat d’une dispute entre les deux hommes au sujet d’un « partenaire intime ». Jusqu’à présent et toujours selon la police, aucun indice ne laisserait penser que le meurtre serait en lien avec ses recherches.

Les détectives de Ross Township continuent d’enquêter sur les circonstances et les motifs du crime. La police ne croit pas qu’un autre suspect soit en fuite, ou qu’il y ait un danger pour le public.

Source : CBS Pittsburg

Plus d'articles
groupes orques attaque bateaux Espagne Portugal
En Espagne et au Portugal, des groupes d’orques s’en prennent de plus en plus souvent aux bateaux