Tandis que la pandémie à coronavirus SARS-CoV-2 continue de faire des ravages dans plusieurs pays, des institutions telles que l’OMS et les CDC continuent de mettre à jour leurs recommandations officielles ainsi que les statistiques concernant la transmission du virus. Dans leur dernière mise à jour, les CDC des États-Unis estiment que, actuellement, 40% des personnes infectées sont asymptomatiques ; une augmentation de 5% par rapport aux précédentes estimations.

De nouvelles directives des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies estiment que 40% des personnes infectées par la COVID-19 sont asymptomatiques et que le risque de transmission par des personnes sans symptômes est de 75%. L’agence a élargi sa meilleure estimation actuelle sur la base des données de la fin du mois dernier pour porter le taux de personnes infectées asymptomatiques de 35% à 40%.

L’agence avait précédemment estimé que les chances de transmission du virus par des personnes asymptomatiques étaient de 100%. Le nouveau rapport comprend également un « taux de mortalité par infection », qui compte les décès dans les cas symptomatiques et asymptomatiques pour mieux saisir la « gravité de la maladie ».

Une réévaluation des données à la lumière des dernières recherches sur la transmission aéroportée

Selon les nouvelles estimations, les CDC indiquent que 0.65% des personnes infectées par la COVID-19 décèdent. Alors que plusieurs États du sud et de l’ouest des États-Unis ont enregistré des augmentations significatives des cas et des hospitalisations, les principales agences, dont les CDC et l’Organisation mondiale de la santé, ont publié des informations actualisées sur la transmission du virus.

nombre infections

Une grande partie des cas de transmission du coronavirus est due aux gouttelettes virales transmises par les airs ou suspendues. Il est nécessaire de mieux comprendre la dynamique de ces gouttelettes pour combattre la pandémie. Crédits : Rajat Mittal et al. 2020

Les données mises à jour sont venues après que des centaines de scientifiques et d’ingénieurs ont rédigé une lettre ouverte à l’OMS exigeant qu’elle change sa position sur la transmission virale ; l’OMS affirmait en effet que le virus était propagé par des gouttelettes beaucoup plus grandes et plus lourdes, et qui retombaient plus rapidement que les aérosols.

Sur le même sujet : Coronavirus ; il est nécessaire de dépister également les personnes asymptomatiques

Enfants : ils peuvent être d’importants vecteurs de transmission asymptomatiques

Les porteurs asymptomatiques sont également particulièrement préoccupants pour les fonctionnaires aux prises avec des projets de réouverture des écoles. Les districts scolaires et les pédiatres à travers les États-Unis ont exprimé leur préoccupation pour la réouverture au milieu des pics de cas dans leurs États et les directives de sécurité détaillées des CDC, malgré les pressions de l’administration du président Donald Trump.

Bien que les enfants aient été identifiés comme présentant un risque plus faible de souffrir d’une maladie grave et de mourir de la COVID-19, les CDC expliquent qu’ils peuvent fonctionner comme des porteurs asymptomatiques du virus et peuvent présenter des risques pour les populations vulnérables.

Sources : CDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.