D’où vient la lueur rougeoyante de la Lune lors d’une éclipse lunaire totale ?

lueur rouge lune durant eclipse lunaire totale
| Dominique Dierick

D’ici quelques jours, un événement cosmique fera la joie de tous les observateurs du ciel : une éclipse lunaire totale. Lors de cet événement, le Soleil, la Terre et la Lune sont précisément alignés, offrant aux yeux terrestres un spectacle souvent appelé Lune de Sang. Ce nom provient de la teinte rougeoyante que prend la Lune durant l’éclipse. Mais d’où vient cette curieuse couleur ?

La seule éclipse lunaire totale de l’année illuminera le ciel ce mercredi 26 mai, lorsque la pleine Lune (une super Lune due à la proximité du satellite avec la Terre) passera à travers l’ombre de la Terre. Pendant l’éclipse lunaire de la soi-disant « Super Lune de sang », la face de la Lune prendra une teinte rouge brique. La lueur rougeoyante est la plus impressionnante des trois types d’éclipses lunaires (les deux autres sont appelées partielles et pénombrale).

Une éclipse lunaire totale ne se produit que lorsque le Soleil, la Terre et la Lune sont parfaitement alignés. Lorsque la Lune évolue dans la partie extérieure de l’ombre de la Terre, devenant totalement entourée par la partie la plus sombre de cette ombre, pourquoi alors la Lune n’apparaît-elle pas sombre ? D’où vient cette lueur rougeoyante qui lui vaut son nom ?

Le mécanisme derrière la lueur rougeoyante de la Lune

Imaginez-vous debout sur la Lune, regardant la Terre pendant le spectaculaire événement. Lorsque la Terre est directement devant le Soleil — empêchant les rayons du Soleil d’éclairer la Lune —, vous verrez un bord ardent encercler la planète.

Même si notre planète est bien plus petite que le Soleil, la lumière de notre étoile se courbe autour des bords de la Terre. Cette lumière se reflète sur la Lune. Mais pas avant qu’elle ne traverse notre atmosphère, qui filtre la lumière bleue de plus courte longueur d’onde, laissant les rouges et les oranges évoluer librement vers la Lune. Qui apparaît alors rouge.

Pendant une éclipse lunaire, la Terre bloque la plupart des rayons du Soleil qui atteignent normalement la Lune. © NASA

La Lune passera par différentes nuances au cours des différentes étapes d’une éclipse lunaire totale, passant d’un grisâtre initial à l’orange et à l’ambre. Les conditions atmosphériques peuvent également affecter la luminosité des couleurs. Par exemple, des particules supplémentaires dans l’atmosphère, telles que les cendres d’un grand feu de forêt ou d’une récente éruption volcanique, peuvent faire apparaître la Lune dans une teinte rouge plus foncée.

schema eclipse lunaire totale
Lors de son trajet dans l’ombre de la Terre, la Lune réfléchit les longueurs d’onde de la lumière solaire filtrées par l’atmosphère terrestre, prenant une teinte rouge orangée. © NASA

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

La Lune ne se cache pas toujours complètement derrière l’ombre de la Terre. Pendant les éclipses lunaires partielles, le Soleil, la Terre et la Lune sont légèrement décalés dans leur alignement, de sorte que l’ombre de notre planète engloutit juste une partie de la Lune. Un observateur du ciel novice pourrait même ne pas remarquer le troisième type d’éclipse lunaire, le type pénombrale, dans lequel la Lune se trouve dans la pénombre de la Terre, c’est-à-dire sa faible ombre extérieure.

Observation et prochaines éclipses

L’éclipse lunaire totale de mercredi devrait être visible en Australie, dans certaines parties de l’ouest des États-Unis, dans l’ouest de l’Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est. D’autres régions du monde, y compris l’ensemble des États-Unis, pourront voir au moins certaines étapes de l’éclipse lunaire, y compris ses phases partielle et pénombrale.

En ce qui concerne les autres types d’éclipses lunaires, les trois prochaines éclipses pénombrales se produiront du 5 au 6 mai 2023, du 24 au 25 mars 2024 et du 20 au 21 février 2027. La prochaine éclipse lunaire totale, qui devrait être visible de certaines parties de l’Asie, de l’Australie, d’une grande partie de l’Amérique du Nord, de l’Amérique du Sud, des océans Atlantique, Indien et Pacifique et de l’Antarctique, se produira du 15 au 16 mai 2022.

Laisser un commentaire