Décollage réussi vers la Station spatiale internationale pour la mission Crew-2

decollage reussi vers iss mission crew-2
| NASA

Décalée d’un jour à cause des conditions météo, la mission Crew-2 a enfin pu s’envoler vers la Station spatiale internationale ce matin grâce au lanceur Falcon 9 de SpaceX. Les astronautes — dont le français Thomas Pesquet — se trouvent actuellement à bord du vaisseau Crew Dragon et devraient arriver à l’ISS samedi. Cette mission constitue le premier vol habité de SpaceX réutilisant le lanceur et le vaisseau qui avaient servi pour la précédente mission habitée vers l’ISS Crew-1.

SpaceX a emmené son troisième équipage vers la Station spatiale internationale ce matin, recyclant une fusée et un vaisseau spatial pour la première fois. La mission Crew-2, la première impliquant un européen, a décollé du Kennedy Space Center en Floride à 9h49 UTC. « Endeavour (le surnom donné a Crew Dragon) s’élève à nouveau — quatre astronautes de trois pays sur Crew-2, qui se dirigent maintenant vers la seule et unique Station spatiale internationale », a déclaré l’annonceur Gary Jordan sous des acclamations et des applaudissements.

Le vaisseau Crew Dragon est entré en orbite quelques minutes plus tard et est en course pour rattraper l’ISS dans environ 23 heures et demie. Quelques heures avant, les astronautes français Thomas Pesquet, américains Shane Kimbrough et Megan McArthur et la Japonaise Akihiko Hoshide sont sortis en combinaison pour dire au revoir à leurs familles.

Ils sont ensuite montés à bord de trois véhicules Teslas blancs en direction de la rampe de lancement, une nouvelle tradition établie par SpaceX, dont le propriétaire Elon Musk a également fait une apparition. Les plaques d’immatriculation des voitures indiquaient « recycler », « réutiliser » et « réduire », en un clin d’œil au fait que le booster Falcon 9 et la capsule Crew Dragon ont déjà été déployés lors de missions précédentes. Voler sur des véhicules réutilisés a été l’un des principaux objectifs de réduction des coûts des partenariats de la NASA avec le secteur privé.

À LIRE AUSSI :
Jeff Bezos offre 2 milliards de dollars à la NASA afin qu'elle choisisse son atterrisseur lunaire
falcon 9 crew dragon spacex
Pour la mission Crew-2, SpaceX a réutilisé le lanceur Falcon 9 et le vaisseau Crew Dragon utilisés lors de la précédente mission Crew-1. © AFP/NASA/SpaceX

L’ISS accueillera un nombre inhabituellement élevé de personnes à bord : 11 au total, car l’équipe Crew-2 se chevauche pendant quelques jours avec les astronautes Crew-1, en plus de trois cosmonautes russes. C’est la troisième fois que SpaceX envoie des humains sur l’ISS dans le cadre de son contrat de plusieurs milliards de dollars avec la NASA pour le programme Commercial Crew. La première mission a été lancée en mai dernier et a mis fin à neuf ans de dépendance américaine envers les fusées russes pour se rendre à l’ISS après la fin du programme de la navette spatiale.

Une étape majeure pour l’Agence Spatiale Européenne

Avant le lancement, l’astronaute danois Andreas Mogensen de l’Agence spatiale européenne (ESA) a déclaré à l’AFP que la mission constituait également un pas en avant majeur pour l’Europe, qui l’a surnommée « Alpha » d’après sa propre convention de dénomination. « D’un côté, cela signifie bien sûr beaucoup d’avoir un astronaute se rendant à la Station spatiale internationale — mais en même temps, c’est aussi la prochaine mission d’une longue série de missions ».

L’Allemand Matthias Maurer sera le prochain Européen propulsé par SpaceX cet automne, suivi de l’Italienne Samantha Cristoforetti au printemps prochain. L’ESA sera également un partenaire clé des États-Unis dans le programme Artemis de retour sur la Lune, fournissant la puissance et la propulsion de l’engin spatial Orion, et des éléments critiques d’une station orbitale lunaire prévue appelée Gateway.

Un programme complet d’expérimentations scientifiques

L’équipe Crew-2 devra mener environ 100 expériences au cours de sa mission de six mois. Il s’agit notamment de la recherche sur ce que l’on appelle des « puces tissulaires » — de petits modèles d’organes humains composés de différents types de cellules et utilisés pour étudier des processus comme le vieillissement du système immunitaire, la fonction rénale et la perte musculaire.

À LIRE AUSSI :
Hubble découvre de la vapeur d'eau sur la lune océanique de Jupiter, Ganymède

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Un autre élément important de la mission est la mise à niveau du système d’énergie solaire de la station en installant de nouveaux panneaux compacts. Après le lancement, la fusée Falcon 9 est revenue sur Terre via un atterrissage vertical sur une plateforme automatique, et la capsule Crew Dragon devrait accoster à l’ISS à 09h10 UTC samedi.

Revisionnez le live de la NASA concernant le lancement d’aujourd’hui, de la préparation de l’équipage au décollage :

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.