601 Partages

Découverte d’une nouvelle espèce de crabe qui écumait les mers il y a environ 95 millions d’années. Son apparence peut faire penser à un personnage tout droit sorti des studios Pixar… Le petit crabe, appelé Callichimaera perplexa, était bien différent de ses cousins vivant sur Terre à l’heure actuelle.

Ce crabe possédait une toute petite coquille (faisant penser à celle d’un homard), des pattes aplaties comme des rames, ainsi que d’énormes yeux qui sortaient de sa tête : ce trait particulier indique que la créature utilisait ses yeux de manière très active dans toutes ses activités.

Selon Javier Luque, paléontologue postdoctoral à l’Université de Yale et à l’Université de l’Alberta, ce crustacé « mignon et inhabituel » incitera les scientifiques à repenser ce qu’est un crabe. « Cela nous donne des informations sur la manière dont de nouvelles formes corporelles peuvent évoluer à travers le temps », a déclaré Luque.

crabe chimere fossile yeux globuleux

Crédits : Daniel Ocampo R, Vencejo Films

Luque a déclaré avoir fait cette découverte en 2005, dans les montagnes de Pesca en Colombie, alors qu’il était étudiant de premier cycle en géologie. Tandis qu’il était à la recherche de fossiles, Luque a finalement découvert un véritable trésor : de nombreux spécimens fossilisés de crevettes, de homards et de crabes aux grands yeux, tous très bien conservés.

Les résultats, publiés dans la revue Science Advances, permettent de mieux comprendre une créature si particulière qu’elle a été surnommée « l’ornithorynque du monde des crabes », selon un communiqué de presse.

Mais alors, que savons-nous réellement de cette créature aux grands yeux ? Ce petit crabe a vécu au milieu de la période du Crétacé, lorsque les dinosaures étaient encore présents sur la Terre. En se basant sur l’endroit où les fossiles ont été découverts, les scientifiques ont pu estimer que ces créatures vivaient dans ce qui est à présent la Colombie, l’Afrique du Nord et les États-Unis (dans le Wyoming, plus précisément).

Son nom, Callichimaera perplexa, signifie littéralement « belle chimère perplexe », faisant allusion à une créature hybride mythologique composée de parties du corps de plusieurs animaux. En effet, les chercheurs pensent que ce crabe possédaient une véritable « mosaïque de parties de corps ; avec ses yeux globuleux non protégés, un corps en forme de fuseau et une bouche suggérant qu’il conservait des traits dits larvaires jusqu’à l’âge adulte », a expliqué Luque.

crabe yeux globuleux

Crédits : Oksana Vernygora/University of Alberta

Les yeux du crabe étaient si grands que s’il avait été de taille humaine, il aurait eu des yeux aussi gros que des ballons de football… De plus, il faut savoir que ses pattes ont des caractéristiques plus pratiques quant à la natation (et non pour ramper sur de la terre ferme). Ses pinces quant à elles, sont en forme de clé anglaise et étaient utilisées pour la chasse. Selon les chercheurs, le physique particulier de ce crabe est un réel « beau cauchemar, car il était tellement beau et frustrant à comprendre ».

Vous aimerez également : Un oeuf retrouvé dans un fossile d’oiseau du Crétacé

Heather Bracken-Grissom, biologiste de l’évolution à la Florida International University et spécialisée dans les décapodes (soit des crustacés tels que les crabes ou les homards) a déclaré qu’il existe aujourd’hui plus de 7000 espèces de crabes. « Ce nouveau fossile nous fait repenser la manière dont les crabes ont évolué au fil du temps, car ils introduisent cette forme corporelle unique dont nous n’avions pas connaissance auparavant », a déclaré Bracken-Grissom.

Source : Science Advances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

601 Partages
601 Partages
Partager via