971 Partages

Dans le corps humain, la douleur est une sensation générée par la stimulation de récepteurs particuliers appelés nocicepteurs (ou récepteurs nociceptifs). Cette stimulation entraîne la génération d’une impulsion électrique nociceptive acheminée jusqu’à la moelle épinière où un réflexe de sauvegarde se déclenche, puis transférée au cerveau, où elle est interprétée comme une douleur. Mais à côté de ce mécanisme bien connu, des chercheurs ont découvert un nouvel organe sensoriel situé dans la peau, qui joue également un rôle crucial dans la gestion de la douleur.

Des chercheurs de l’institut Karolinska en Suède ont découvert un nouvel organe sensoriel capable de détecter des dommages et lésions mécaniques douloureuses, tels que des piqûres et les impacts. La découverte a été publiée dans la revue Science.

Près d’une personne sur cinq souffre de douleur chronique et la recherche pharmaceutique doit régulièrement mettre au point de nouvelle molécules analgésiques. Cependant, la sensibilité à la douleur est également nécessaire à la survie et possède une fonction protectrice. Elle provoque des réactions réflexes qui empêchent l’endommagement des tissus, tel que le réflexe d’éloignement par rapport à une source de chaleur.

Un nouvel organe sensoriel sensible aux lésions mécaniques

Les chercheurs ont découvert un nouvel organe sensoriel situé dans la peau. Il est composé de cellules gliales avec de multiples longues protubérances (cellules nociceptives de Schwann) qui, collectivement, constituent un organe ressemblant à un maillage dans le derme. Cet organe est sensible aux dommages mécaniques douloureux comme les piqûres ou la pression.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
organe peau maillage

Le nouvel organe sensoriel découvert par les chercheurs se compose d’un réseau de cellules nociceptives de Schwann formant un maillage dans le derme. Crédits : Hind Abdo et al. 2019

L’étude décrit la structure de ce nouvel organe sensible à la douleur, son organisation nerveuse et comment l’activation de l’organe entraîne des impulsions électriques dans le système nerveux — ces dernières générant des réactions réflexes et une sensation de douleur. Les cellules qui composent l’organe sont très sensibles aux stimuli mécaniques, ce qui explique leur participation à la détection des piqûres et des pressions douloureuses.

Sur le même sujet : Des scientifiques ont découvert un tout nouveau « micro-organe » dans le système immunitaire humain

Lors des expériences, les chercheurs ont également inhibé l’organe et constaté une diminution de la capacité à ressentir une douleur mécanique.

« Notre étude montre que la sensibilité à la douleur ne se produit pas uniquement dans les fibres nerveuses de la peau, mais également dans cet organe sensible à la douleur récemment découvert. Cette découverte modifie notre compréhension des mécanismes cellulaires de la sensation physique et peut avoir une importance significative pour comprendre la douleur chronique » conclut Patrik Ernfors, professeur au département de biochimie et de biophysique médicales du Karolinska Institutet.

Sources : Science

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

971 Partages
971 Partages
Partager via
Copier le lien