774 Partages

Si les déserts et les plaines constituent des endroits de choix pour les archéologues, les montagnes et les glaciers peuvent également receler des trésors insoupçonnés. Certains peuples, comme les Vikings, empruntaient souvent des chemins serpentants à travers des cols montagneux afin de se déplacer de région en région riches en ressources. Les conditions climatiques rudes qui règnent à ces altitudes, notamment les tempêtes de neige, ont recouvert de nombreux objets abandonnés par les voyageurs durant leurs périples. Récemment, une équipe d’archéologues a retrouvé l’un de ces trésors vikings en Norvège, après que la fonte des glaces a révélé plusieurs objets extrêmement bien conservés.

Des archéologues ont documenté une découverte rare d’objets de l’ère viking jonchant un col de montagne oublié depuis longtemps, y compris les restes d’un chien portant son collier et sa laisse. Alors que le changement climatique fait fondre les glaciers de la Norvège, des poches d’histoire cachées pendant des siècles ou des millénaires voient enfin le jour. La fonte le long d’un sentier à haute altitude dans le glacier de Lendbreen a révélé des centaines d’artefacts datant de l’âge viking, de l’âge du fer romain et même de l’âge du bronze.

Des objets remarquablement bien conservés jonchaient le chemin sinueux, y compris des vêtements et des chaussures, une variété d’outils et d’équipements d’équitation, ainsi que des os et des excréments d’animaux. Ils offrent des indices sur la vie quotidienne et font allusion aux défis et à l’importance des voyages en montagne dans cette région, selon la nouvelle étude publiée dans la revue Antiquity.

carte lendbreen

Carte du col montagneux de Lendbreen. Crédits : Lars Pilø et al. 2020

« Un col de montagne perdu est une découverte de rêve pour nous, archéologues des glaciers », déclare Lars Pilø, codirecteur du Glacier Archaeology Program (GAP). En collaboration avec l’Innlandet County Council et le Museum of Cultural History de l’Université d’Oslo en Norvège, le GAP récupère et identifie les artefacts historiques exposés par la disparition des glaciers norvégiens.

Des objets remarquablement bien préservés par le climat rude des montagnes

Les plaques de glace sur le site de Lendbreen s’étendent d’environ 1690 à 1920 mètres au-dessus du niveau de la mer, et le col de la montagne s’élève à près de 1977 mètres au-dessus du niveau de la mer. La fonte à Lendbreen en 2011 a révélé la première preuve du chemin longtemps caché, avec des cairns marquant le parcours et un abri au point culminant.

cairn lendbreen

(Haut) : quelques exemples de cairns retrouvés sur le sentier de Lendbreen. (Bas) : l’abri en pierres. Crédits : Lars Pilø et al. 2020

Dans la nouvelle étude, les auteurs ont documenté des découvertes apparues entre 2011 et 2015, préservées par le climat sec et gelé et protégées par des couches de glace (avant d’être exposées). Parmi les objets se trouvaient des chaussures en peau ; une moufle tissée et plus de 50 morceaux de tissu ; un bâton de marche gravé de runes ; un couteau à manche en bois ; des fers à cheval et des morceaux de traîneau ; et des os des chevaux de bât.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
objets lendbreen

Objets vestimentaires et de la vie quotidienne retrouvés sur les sentiers. A) Mord pour chèvre ou agneau ; B) Couteau ; C) Chaussure ; D) Mitaine ; E) Fourrages pour chevaux ; F) Fouet ou piquet ; G) Quenouille. Crédits : Lars Pilø et al. 2020

« La préservation des objets émergeant de la glace est tout simplement stupéfiante », déclare Espen Finstad, archéologue au Département du patrimoine culturel de Lillehammer, en Norvège. Des animaux morts et des outils cassés ont probablement été abandonnés le long du chemin par les voyageurs, tandis que des outils en bon état peuvent simplement avoir été perdus. La présence de vêtements utilisables parmi les objets jetés est plus déroutante, mais ces objets peuvent avoir été jetés par des personnes souffrant d’hypothermie sévère, ce qui peut provoquer un comportement irrationnel.

Sur le même sujet : Découverte rare de deux bateaux funéraires vikings

Mieux comprendre les habitudes de voyage des peuples vikings

La datation au carbone d’environ 60 objets indique que le col a été activement utilisé entre 300 et 1500 apr. J.-C. environ. Certains objets, tels qu’un ski et une flèche, datent de l’âge du bronze (1750 av. J.-C. à 500 av. J.-C.), et plusieurs artefacts sont même plus âgés. Mais les éléments les plus abondants datent d’environ 1000 apr. J.-C. (l’âge viking) — suggérant que le col de montagne était le plus fréquenté pendant cette période.

Contrairement à de nombreux autres anciens cols de montagne connus des Alpes et de l’Himalaya, cet itinéraire était probablement le plus fréquenté lorsque la neige et la glace étaient abondantes, car il aurait été difficile pour les bêtes de somme et les traîneaux de se déplacer lorsque les rochers étaient nus.

En passant au crible les objets, les scientifiques ont reconstruit comment les gens utilisaient le chemin et comment cela a changé au fil du temps. Ce qui était autrefois une route à fort trafic à l’époque des Vikings a perdu de sa popularité et a été presque abandonné au 16e siècle, probablement en raison de la fonte liée au changement climatique, des bouleversements économiques et de l’arrivée de pandémies d’Europe.

Sources : Antiquity

objets viking

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

774 Partages
774 Partages
Partager via
Copier le lien