Selon les preuves découvertes par une équipe internationale d’archéologues sur un site de sépulture dans une grotte près de Haïfa (Israël), les humains auraient peut-être déjà commencé à apprécier la bière il y a 13’000 ans. En effet, la caverne découverte pourrait bien être le plus ancien site de brassage de bière au monde.

L’équipe d’archéologues recherchait des artefacts du peuple natoufien, un groupe ancien de chasseurs-cueilleurs semi-nomades déjà connus pour produire certains des plus vieux pains du monde. Mais aujourd’hui, cette découverte remet en question des preuves antérieures selon lesquelles l’avènement de la bière avait eu lieu il y a 5000 ans, et réfute la théorie selon laquelle cette dernière n’était qu’un sous-produit de la fabrication du pain.

Les chercheurs de l’Université de Stanford viennent donc de repousser ce record de plusieurs millénaires : leurs travaux montrent effectivement des traces de brassage d’une boisson semblable à la bière, et remontant à 13’000 ans.

Vous aimerez également : 

Des nuages d’alcool dans l’espace ?

Les scientifiques suggèrent donc que la bière aurait pu être appréciée lors de fêtes rituelles en souvenir des morts, et contrairement aux microbrasseries d’aujourd’hui, elle aurait eu une consistance semblable à celle du porridge. « Si nous ne nous trompons pas, il s’agit du plus ancien témoignage de production d’alcool de quelque type que ce soit, au monde », explique Dani Nadel, professeur d’archéologie à l’Université de Haïfa, et l’un des auteurs d’un article sur ce sujet, publié dans la revue Journal of Archeological Science : Reports.

brasserie biere israel archeologie

Les archéologues sur le site de la découverte du plus ancien site de production d’alcool au monde, situé dans la caverne de Raqefet, au sud de la ville israélienne de Haïfa. Crédits : Haïfa University/Dani Nadel/AFP/Zinman Institute of Archeology

Les chercheurs soulèvent également un autre point, plus controversé, celui qui impliquerait que la bière aurait pu être produite avant les premiers pains. À savoir que les plus vieilles traces de pain remontent à une période située entre 11’000 et 14’000 ans. Il faudra à présent d’autres découvertes de ce type afin de pouvoir confirmer, de manière totalement sûre, cette chronologie.

Cette nouvelle étude et découverte confirme tout de même que la bière fut un élément important dans la domestication des céréales et l’avènement de l’agriculture.

Source : Journal of Archaeological Science

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.