Australie : Découverte du plus vieux cratère d’impact connu

cratere australie
| Google Earth

Le passé de la Terre est jonché de rencontres avec des astéroïdes et des météorites. Certaines collisions coïncident avec de grands événements de transition et ont laissé leurs traces à la surface de notre planète. Cependant, tous ne sont pas simples à retrouver, l’érosion et la tectonique effaçant les signes de leur passage au fil du temps. Mais une équipe de géologues australiens a récemment découvert ce qu’ils pensent être le plus vieux cratère d’impact jamais retrouvé, âgé d’environ 2.2 milliards d’années.

Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Communications, des chercheurs ont étudié un site d’impact de 70 kilomètres de large dans l’Outback australien, connu sous le nom de Yarrabubba. Aujourd’hui, tout ce qui est visible sur le cratère autrefois énorme est une petite colline rouge au centre de la région, connue sous le nom de Barlangi Hill. Selon les chercheurs, les minéraux à l’intérieur de cette colline contiennent des informations précieuses sur l’âge de l’impact.

Un cratère d’impact vieux de 2.229 milliards d’années

Barlangi Hill a été interprétée comme une roche fondue générée par impact, écrivent les chercheurs dans la nouvelle étude. Cela signifie que ses entrailles rocheuses contiennent des grains minéraux qui ont été brisés, fondus et finalement recristallisés par l’ancien impact. Réduire l’âge de ces inclusions cristallines (appelées néoblastes) pourrait révéler la date de l’impact lui-même.

grains yarrabubba
Grains de zircon et monazite, issus d’échantillons prélevés dans le cratère de Yarrabubba. Leur étude a permis d’estimer l’âge du cratère. Crédits : Timmons M. Erickson et al. 2020

Pour ce faire, les auteurs de l’étude ont recherché des néoblastes dans un échantillon de grains contenant deux minéraux, la monazite et le zircon, recueillis à Barlangi. En utilisant une méthode appelée datation au plomb et à l’uranium — qui peut révéler l’âge d’un minéral en fonction du nombre d’atomes d’uranium qui se sont désintégrés en plomb — l’équipe a déterminé que le cratère s’est formé il y a environ 2.229 milliards d’années, ce qui le rend 200 millions d’années plus ancien que tout autre cratère connu sur Terre.

À LIRE AUSSI :
40% des espèces végétales mondiales sont menacées d'extinction

Sur le même sujet : Découverte d’un cratère généré par une grande météorite, qui a heurté la Terre il y a 800’000 ans

Cratère de Yarrabubba : l’impact aurait-il mis fin à une ère glaciaire ?

Si c’est exact, alors l’impact pourrait avoir coïncidé avec la fin d’une ère glaciaire préhistorique, lorsque la majeure partie de la planète était couverte de givre. Il est donc possible que le météore ait percuté une vaste calotte glaciaire au lieu du désert qui s’y trouve aujourd’hui.

« Si l’impact s’est produit dans une calotte glaciaire, cela aurait libéré beaucoup de vapeur d’eau, qui est un gaz à effet de serre encore plus efficace que le dioxyde de carbone. Cela, à son tour, peut entraîner le réchauffement de la planète » déclare Timmons Erickson, du Johnson Space Center de la NASA.

scenario impact
Chronologie du scénario d’un impact sur une calotte glaciaire. Crédits : Timmons M. Erickson et al. 2020

Cette hypothèse repose cependant sur un assez grand « si », car il n’y a aucune preuve concrète que cette partie de l’Australie était recouverte d’une calotte glaciaire à l’époque, ont reconnu les chercheurs. Des sites d’impact encore plus anciens existent certainement, et leur étude pourrait combler davantage de lacunes dans notre compréhension du passé géologique de la planète.

Sources : Nature Communications

Plus d'articles
capteurs imprimables directement peau sans chaleur couv
Des capteurs directement imprimables sur la peau