1.3K Partages

Dans le cadre actuel de la pandémie à coronavirus SARS-CoV-2, la majorité de la couverture médiatique, notamment scientifique, s’axe sur le virus et ses conséquences mondiales. S’il est important pour les médias scientifiques de tenir les populations informées des avancées concernant la pandémie, il leur est tout aussi important de rappeler qu’à côté de ce sujet, la science continue d’avancer et que, tous les jours, elle est source de bonnes nouvelles pour le monde.

Depuis quelques semaines, le coronavirus est omniprésent, et la pandémie est une grande source d’inquiétude pour les populations. S’il ne faut pas oublier que la situation est effectivement préoccupante et que nous avons tous un rôle à jouer dedans, il faut également se rappeler qu’il existe d’autres nouvelles, bien plus positives et qui nécessitent également notre attention. À ce titre, voici une sélection de 10 résultats scientifiques récents bénéfiques pour la planète.

1. Pour la première fois, CRISPR a été utilisé comme remède contre la cécité génétique

Dans une première mondiale, les chirurgiens de l’Oregon Health & Science Institute ont utilisé la technique d’édition de gènes CRISPR pour tenter de guérir l’amaurose congénitale de Leber, une maladie génétique rare qui cause la cécité dans la petite enfance.

cécité yeux oeil

Dans cette photo non datée et fournie par l’Oregon Health & Science Institute le mercredi 4 mars 2020, le Dr. Mark Pennesi, qui dirige la participation de l’OHSU à l’essai (au centre à droite), regarde le personnel du Casey Eye Institute effectuer la toute première utilisation de l’outil CRISPR dans le but de soigner une cécité héréditaire. Crédits : Kristyna Wentz-Graff/OHSU/AP/Oregon Health & Science Institute/Science University

Alors que nous attendons toujours les résultats, cette réalisation rejoint une liste d’autres utilisations médicales de la technique, y compris la recherche d’un remède contre la maladie de Huntington, l’herpès, le VIH et l’immunothérapie pour certains types de cancer.

2. 60’000 échantillons de semences végétales supplémentaires ont été ajoutés à la chambre forte des semences de l’Arctique à Svalbard

En février, un énorme stock de 60’000 échantillons de semences végétales a été ajouté au Svalbard Global Seed Vault, niché à l’intérieur d’une montagne dans l’archipel norvégien du Svalbard, y compris le tout premier dépôt de semences patrimonial d’une tribu indigène américaine.

L’augmentation des dépôts dans ce lieu reflète une préoccupation mondiale croissante concernant la perte potentielle de la biodiversité et de la sécurité alimentaire — mais ces actions démontrent également un bel engagement envers nos générations futures.

3. Un potentiel vaccin universel contre la grippe a passé un ensemble important d’essais cliniques

Les souches de virus de la grippe mutent continuellement, nécessitant d’élaborer de nouveaux vaccins à chaque mutation — nous avons donc besoin de vaccins antigrippaux annuels pour lutter efficacement contre la maladie. Un vaccin « universel » contre la grippe nous donnerait un énorme avantage dans cette course, et il y a maintenant un candidat vraiment prometteur.

Le vaccin, appelé FLU-v, a passé avec succès les essais cliniques de phase I et de phase II, démontrant son innocuité chez l’Homme ; il s’est avéré induire des réponses immunitaires qui durent au moins six mois. Les chercheurs attendent maintenant avec impatience les prochaines phases des essais.

4. Les scientifiques ont inventé des lentilles de contact qui peuvent corriger le daltonisme rouge-vert

Un nouveau type de lentilles de contact pourrait restaurer les limitations du spectre de couleurs chez les personnes dont les yeux ont du mal à distinguer les teintes vertes et rouges.

arbre daltonisme

Gauche : image normale d’un arbre. Centre : image perçue par un daltonien rouge-vert. Droite : image corrigée par les lentilles de contact. Crédits : Sharon Karepov

Cette technologie révolutionnaire existe déjà dans certaines lunettes de soleil intelligemment conçues ; bientôt, les gens pourraient également y avoir accès sous la forme très pratique de lentilles de contact, grâce à une équipe d’ingénieurs de l’Université de Tel Aviv.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

5. Un patient a été déclaré « guéri » du VIH, et ce n’est même pas la première fois

Les chercheurs ont annoncé que pour la deuxième fois, un patient porteur du VIH avait été déclaré guéri, sans trace d’infection dans son sang 30 mois après l’arrêt du traitement traditionnel, subissant un type spécialisé de thérapie par cellules souches.

La réalisation ne constitue pas une guérison généralisée, car le patient avait également un type de lymphome qui lui a permis de recevoir ce traitement expérimental ; mais il démontre une véritable percée dans la science médicale, montrant que les scientifiques sont capables de lutter contre le VIH comme jamais auparavant.

6. Niue a été nommée la première « nation du ciel sombre » au monde

La petite nation du Pacifique Sud, Niue, a récemment accepté un honneur unique, car elle est devenue le premier pays à être officiellement accrédité en tant que lieu international du ciel sombre.

Cette accréditation est accordée par l’International Dark-Sky Association (IDA), un organisme de conservation à but non lucratif chargé de préserver l’environnement de nuit naturellement sombre, en le défendant contre les perturbations intrusives de la pollution lumineuse artificielle.

7. Mise au point d’une méthode propre et 25 fois plus efficace pour la production d’hydrogène

L’hydrogène est l’une des options zéro émission les plus prometteuses — si seulement nous pouvions le produire à moindre coût et sans avoir besoin de quantités d’énergie démesurées.

hydrogene rouille

Schéma expliquant le mécanisme de production d’hydrogène à partir de rouille. Crédits : Tetsuya Yamada et al. 2019

Maintenant, une équipe de chercheurs à Tokyo a réussi cet exploit, en affinant une méthode qui produit de l’hydrogène en utilisant seulement quelques ingrédients de base, y compris la lumière et un type particulier de rouille. Une nouvelle étude montre que cette méthode produit 25 fois plus d’hydrogène que les méthodes existantes.

À lire également : COVID-19 : la pandémie a entraîné une réduction de la pollution atmosphérique dans plusieurs pays

8. Il existe un très bon moyen de stocker l’énergie renouvelable, et nous avons déjà la technologie nécessaire

En parlant de durabilité, l’un des plus grands défis à l’adoption généralisée des énergies renouvelables reste le problème du stockage à grande échelle. Cependant, il existe une excellente solution à ce problème : le stockage d’électricité thermique par pompage. Cette approche stocke l’électricité en la transformant en chaleur, puis en la reconvertissant en électricité au besoin à l’aide d’un moteur.

Contrairement à l’hydroélectricité par pompage, qui nécessite des exigences géographiques spécifiques, ce type de stockage peut être construit à de nombreux endroits et utilise des principes thermodynamiques pour stocker l’électricité sous forme de chaleur. Et ce système est déjà testé dans des usines pilotes.

9. Un article biaisé accusant le Soleil pour le changement climatique a été retiré

En juin 2019, un article étrange a fait des vagues après sa publication dans Scientific Reports. La communauté scientifique n’a pas tardé à exprimer ses préoccupations au sujet de cette étude erronée, qui affirmait que les mouvements du Soleil étaient la véritable cause du réchauffement climatique anthropique.

Maintenant, les rédacteurs en chef de la célèbre revue ont corrigé le dossier scientifique, en publiant un avis de rétractation qui explique les erreurs, montrant que même si quelque chose d’incorrect passe initialement par l’examen par les pairs, le processus scientifique est toujours assez rigoureux pour corriger l’erreur.

10. Il existe 76 solutions disponibles actuellement pour ralentir le changement climatique

Un nouveau rapport du Project Drawdown à but non lucratif a décrit 76 solutions que le monde a déjà à portée de main si nous voulons ralentir le changement climatique. Ces stratégies — du changement de nos moyens de production d’énergie à la réduction du gaspillage alimentaire, en passant par l’égalitarisme homme-femme — couvrent tous les secteurs.

En outre, ces solutions sont en fait moins chères que le maintien du statu quo. Le projet Drawdown estime que si nous mettions en œuvre ces 76 solutions, cela permettrait d’économiser jusqu’à environ 144 billions de dollars américains de dommages climatiques évités et de coûts de santé liés à la pollution.

nouvelles science

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.3K Partages
1.3K Partages
Partager via
Copier le lien