2.6K Partages

Mardi dernier, lors d’un livestream d’une conférence de presse, Elon Musk a annoncé que son entreprise en neurotechnologie, Neuralink, espère pouvoir commencer à implanter des dispositifs dans le cerveau humain, et ce, dès l’année prochaine.

Selon le New York Times, Elon Musk aurait déjà investi environ 100 millions de dollars américains dans cette entreprise depuis sa fondation en 2016. À savoir que Neuralink a réuni quelques-uns des principaux neuroscientifiques du monde dans son laboratoire de l’Université de Californie à Davis (États-Unis). « Nous espérons réaliser cette ambition chez un patient humain avant la fin de l’année prochaine », a déclaré Musk lors d’une conférence de presse tenue mardi, au cours de laquelle il a fait le point sur l’évolution du système.

Lors de la conférence, Musk a également déclaré que le système Neuralink consiste en l’implantation d’une puce minuscule (appelée interface cerveau-machine) dans le cerveau des sujets volontaires, et permettrait aux humains de réaliser une véritable « symbiose avec l’intelligence artificielle ».

elon musk neuralink

Elon Musk, le visionnaire plein de ressources, nous dévoile son projet visant à implanter des puces dans les cerveaux, et ce, dès l’année prochaine. Crédits : Neuralink

Les petites puces, mesurant environ 4 mm sur 4 mm, seraient conçues pour stimuler les neurones ou les cellules nerveuses du cerveau humain, qui communiquent avec d’autres cellules, à l’aide de minuscules fils flexibles d’électrodes. Selon Musk, chaque fil d’électrode serait inséré à l’aide d’un robot de précision dans une procédure aussi sûre et indolore que la technique du Lasik (qui est une intervention chirurgicale de l’œil). « Ce n’est pas comme une opération majeure, c’est en quelque sorte l’équivalent d’un type de LASIK », a déclaré Musk.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Lors de la conférence, Elon Musk a reconnu que le système mettrait surement du temps à obtenir l’approbation de la FDA (Food and Drug Administration). Il a ajouté que le système pourrait être utilisé pour traiter des troubles cérébraux, tels que la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson, et pourrait finalement « préserver et améliorer » les fonctions cérébrales humaines. Il a également déclaré que les puces Neuralink seraient 1000 fois plus efficaces que d’autres systèmes stimulants (électrodes) existants à l’heure actuelle.

Max Hodak, le président de Neuralink, a ajouté que le système serait sans fil et durerait « des années, voire des décennies ».

Vous aimerez également : Des scientifiques découvrent, dans les cellules du corps, des circuits de signalisation similaires à des puces électroniques

Tandis que certains louangent les tentatives de Musk de créer la prochaine génération de connexion cerveau-ordinateur, d’autres experts affirment que ce battage publicitaire entourant le système complexe pourrait ne pas être justifié, pour l’instant.

Par exemple, Philipp Heiler, un médecin qui a fondé Neurofeedback Neuroboost, a déclaré l’année dernière que de tels systèmes comportaient des risques, notamment de lésions cérébrales, d’inflammation et de cicatrices. « Il faut vous demander quel est l’avantage sur d’autres interfaces comme les écrans tactiles ou des assistants tels qu’Alexa », a déclaré Heiler.

Quant à Thomas Stieglitz, du département de microtechnique biomédicale de l’Université de Fribourg en Allemagne, ce dernier a déclaré l’année dernière que les objectifs à long terme de Neuralink semblaient « trop beaux pour être vrais ». « Je crois que les objectifs à long terme de Neuralink sont irréalistes, ou du moins il est douteux de les énoncer de cette manière », a déclaré Stieglitz.

Ci-dessous, nous vous laissons découvrir la vidéo de présentation de Neuralink par Elon Musk.

VIDÉO : Présentation de Neuralink par Elon Musk

Source : Neuralink (livestream complet)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.6K Partages
2.6K Partages
Partager via
Copier le lien