Elon Musk s’inquiète des dangers liés aux intelligences artificielles

elon musk danger ia ai intelligence artificielle guerre nucléaire mars colonisation
| SXSW/YouTube

Elon Musk, l’entrepreneur ambitieux qui veut coloniser Mars, s’inquiète sérieusement à propos des progrès de l’intelligence artificielle (IA).

Discutant lors d’une session de questions et réponses au festival du film SXSW et à la conférence sur la technologie à Austin (Texas, USA), Elon Musk a confié que les deux choses qui le stressaient le plus dans la vie étaient les difficultés de production avec la voiture électrique Tesla Model 3 et les dangers liés à l’intelligence artificielle. « Je suis vraiment très proche, très très proche de l’avant-garde dans le domaine de l’IA, ça me fait terriblement peur. Les IA sont capables de bien plus que n’importe qui sur Terre, et le taux d’amélioration est exponentiel », a déclaré Musk.

Musk a notamment cité l’AlphaGo de Google, un logiciel alimenté par IA qui peut jouer à l’ancien jeu de plateau Go, comme preuve de la montée en puissance de cette technologie. En effet, au début de l’année 2017, AlphaGo a remporté une victoire décisive sur le numéro un mondial de Go, le jeu de stratégie le plus exigeant au monde.

Musk a également prédit que les progrès de l’IA permettront aux voitures autonomes de gérer « tous les modes de conduite » d’ici la fin de 2019. Il a déclaré qu’il pensait que l’Autopilot 2.0 de Tesla serait « au moins 100 à 200% » plus sûr que les conducteurs humains, et ce, d’ici deux ans.

Elon Musk trouve ce taux d’amélioration exponentiel excitant, mais également très inquiétant. Il a exprimé, à de nombreuses reprises, le besoin de réglementer le développement de l’IA afin d’assurer la sécurité de l’humanité. Il n’a pas précisé qui devrait le réglementer. « Je pense que le danger de l’IA est beaucoup plus grand que le danger des têtes nucléaires », a déclaré Musk. « Personne ne suggérerait de permettre au monde de simplement construire des têtes nucléaires s’ils le souhaitaient, ce serait totalement fou. Et notez bien ce que je vous dis : l’IA est beaucoup plus dangereuse que les armes nucléaires », a-t-il ajouté.

Mais Elon Musk a un plan de secours en cas de guerre nucléaire (ou d’IA) qui pourrait décimer la race humaine : le fondateur de SpaceX souhaite envoyer 1 million de personnes sur Mars, comme une sorte de « société plan B ». Il a expliqué à la foule de SXSW que ce serait le moyen idéal pour rendre la base martienne opérationnelle, avant qu’un événement de type 3ème guerre mondiale ne se produise sur Terre.

À LIRE AUSSI :
Steve Wozniak, cofondateur d'Apple, serait sur le point de créer sa propre entreprise spatiale

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

En cas de dévastation nucléaire, Musk a déclaré : « Nous voulons nous assurer qu’il y ait suffisamment de « graines«  de civilisation ailleurs pour ramener cette civilisation et peut-être raccourcir la durée des âges sombres sur Terre. Je pense que c’est pour cela que c’est important de mettre sur pied une base autosuffisante, idéalement sur Mars, car elle a plus de chances de survivre qu’une base lunaire ».

Musk n’a pas encore donné de détails quant à comment ces hypothétiques colonisateurs martiens survivrons durant des mois, voire des années.

VIDÉO : Elon Musk, répondant aux questions durant le SXSW

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.