19.5K Partages

La première chose qui pourrait vous venir à l’esprit est “mais, il ne savent vraiment plus quoi inventer !”. Et nous vous comprenons totalement. En effet, ce genre de stimulation intra-vaginale semble être de trop. Pourtant, il existe bel et bien des études sérieuses à ce sujet, et c’est sur ces dernières que l’entreprise ayant développé une enceinte vaginale appelée “Babypod”, s’est basée pour justifier son invention.

Pour la “modique” somme de 150€, vous pouvez acheter votre propre “Babypod”, un petit haut-parleur qui peut être branché à l’appareil de votre choix (smartphone, ordinateur, etc.). Il s’insère dans le vagin pour jouer, à bas volume, vos airs favoris dans l’utérus.

L’appareil est également doté d’écouteurs (qui sortent du vagin du coup…) afin que les parents puissent écouter la musique en même temps.

« La musique active les centres de stimulation du langage et de la communication, induisant une réponse de mouvements vocaux. Les bébés apprennent à parler en tirant la langue », affirme la société espagnole dans un article sur son site web. « Avec Babypod, les bébés commencent à vocaliser dans l’utérus ».

C’est une croyance populaire qu’un fœtus peut bénéficier de l’écoute de la musique pendant son développement dans l’utérus. La plupart des parents le mettent en pratique en faisant écouter de la musique à leurs petits à travers le ventre pendant la grossesse. Mais selon Babypod, ce n’est pas suffisant. Ils citent notamment des recherches effectuées à l’Institut Marquès, une clinique gynécologique espagnole. Celle-ci affirme que « le fœtus n’entend que les sons qui viennent directement du vagin, et entend à peine les bruits de l’extérieur ».

Les recherches à l’origine de l’appareil ont d’ailleurs été récompensées par le prix Ig Nobel 2017 de sa catégorie, une cérémonie annuelle qui vise à mettre en lumière la recherche scientifique qui “fait d’abord rire, puis réfléchir”. L’étude en question montrerait que 87% des bébés réagissent à la musique “diffusée par voie vaginale” en hochant la tête et en faisant bouger leur corps. La musique utilisée dans l’étude publiée est dans le répertoire classique, il s’agit de la “Partita en la mineur pour flûte seule – BWV 1013” de Johann Sebastian Bach.

Cependant, il n’existe pas beaucoup de recherches indépendantes qui font état des avantages de la musique in utero. Des études avaient déjà montré que faire écouter de la musique à des bébés de neuf mois pourrait aider leur cerveau à traiter à la fois la musique et les nouveaux sons de la parole. Par contre, dans ce cas d’étude, la musique était diffusée de l’extérieur et non de l’intérieur.

Et pour ce qui est de la sécurité, le fait d’insérer quoi que ce soit dans votre corps comporte des risques. Si vous êtes enceinte, vous devriez être très vigilante au sujet des infections et des maladies potentielles. De ce fait, vous ne devriez utiliser un tel appareil qu’après l’avoir fait vérifier par un médecin.

En ce qui concerne les ondes sonores, il n’existe pour le moment aucune preuve scientifique montrant que cela pourrait nuire à votre bébé. Mais il s’agit d’un possible argument biaisé par le simple fait qu’il n’existe pas vraiment d’étude sur le sujet des ondes sonores intra-vaginales… Et cela est tout à fait normal étant donné qu’il n’est pas censé s’agir d’une pratique courante.

Business Insider avait d’ailleurs déjà interrogé Babypod, notamment concernant la sécurité de l’appareil. L’entreprise lui avait alors envoyé des documents indiquant que son appareil était approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis en tant que “produit de bien-être général”. Cela signifie qu’il n’est pas testé avec la même rigueur que les dispositifs médicaux, mais qu’il n’est pas non plus dangereux et qu’il pourrait avoir des effets positifs sur le bien-être général.

Mais si la nature a conçu ainsi l’environnement de développement d’un foetus, en l’isolant des perturbations sonores externes, ce n’est sûrement pas dû au hasard. Une pratique dont il serait donc vigilant de se méfier un minimum, en attendant par exemple l’apparition davantage d’études sur le sujet, notamment sur les éventuels effets néfastes.

Ci-dessous, une vidéo (un peu étrange) expliquant comment utiliser le Babypod :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

19.5K Partages
19.5K Partages
Partager via
Copier le lien