Une entreprise développe des drones de combat supersoniques

drone combat supersonique arrow
Vue d'artiste du drone de combat supersonique "Arrow". | Kelley Aerospace

La plupart des avions de ligne sont cloués au sol à cause de la pandémie, mais le développement des technologies aérospatiales ne suit pas pour autant cette tendance, surtout lorsqu’il s’agit du domaine militaire. C’est par exemple le cas de la société aérospatiale Kelley Aerospace, basée à Singapour, qui développe actuellement des drones de combat capables d’atteindre des vitesses supersoniques.

La semaine dernière, la société a dévoilé l’un de ses concepts de véhicules aériens sans pilote (UAV, pour Unmanned Aerial Vehicle en anglais), nommé Arrow (Flèche), capable de voler à des vitesses supérieures à Mach 2.1, soit plus de 2593 km/h. Cela signifie que le drone peut effectuer le trajet Paris-New York en un peu plus de trois heures.

Malgré son prix allant de 9 à 16 millions de dollars, le drone a déjà suscité l’intérêt d’acheteurs à travers le monde entier, avec une centaine de précommandes. Les futurs clients sont probablement intéressés par le potentiel du drone à procurer un avantage de combat non négligeable. « L’Arrow est conçu pour compléter les avions avec pilote et être un multiplicateur de force sur le champ de bataille aérien », explique la compagnie dans une fiche d’information.

Comme de nombreux drones actuellement en service, l’Arrow peut être contrôlé par un ou plusieurs opérateurs. Il peut également décoller de manière autonome, ou être contrôlé par une flotte d’avions dans le cadre de missions de grande importance.

D’autres prototypes similaires en phase d’essai

Des sources de chez Flight Global indiquent que deux autres prototypes de drones de Kelley Aerospace sont en cours d’essai aux États-Unis et en Suède. Leurs développements ne sont qu’une petite partie de la tendance générale des gouvernements à travers le monde à financer la conception de drones à usage militaire. En effet, de plus en plus de sociétés spécialisées travaillent sur cette nouvelle forme de combat aérien.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
Une méta-analyse majeure confirme l'absence de risques de la 5G pour la santé humaine

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Au cours des trois dernières décennies, les drones de guerre ont connu une croissance considérable. Lors de l’invasion de l’Irak en 2003, les États-Unis n’avaient que quelques drones sous la main. Aujourd’hui, plus de 7000 drones sont utilisés par les États-Unis à des fins militaires, selon PBS International.

L’avion est construit sur la base d’une monocoque en fibre de carbone. Il est donc très léger, pouvant voler sur plus de 4000 kilomètres avec un poids maximum de 16 800 kg. Il ne coûtera pas plus de 16 millions de dollars, mais la version de base peut éventuellement descendre à 9 millions de dollars. Ainsi, bien que cette flèche supersonique soit une technologie innovante, il est essentiel que nous gardions à l’esprit le contexte dans lequel elle sera utilisée, et son but ultime : une arme de guerre potentiellement très destructrice…

drone combat supersonique arrow essai
Le premier prototype du drone Arrow lors de sa présentation le 25 février 2021. © Kelley Aerospace

En décembre dernier, Kelley a déclaré qu’elle cherchait à créer pas moins de 250 nouveaux emplois spécifiquement pour la production de ce nouveau drone, expliquant que son objectif sur cinq ans est de préparer quelque 500 pilotes à contrôler ses drones de combat dans le cadre d’une école de pilotage de l’aviation générale. Aucune précision n’a été fournie sur les clients qui ont précommandé les Arrow. Selon la source citée, la société teste déjà deux autres prototypes.

Laisser un commentaire