1.1K Partages

Cette dernière décennie était sans nul doute, d’un point de vue technologique, celle des drones. Au départ amenés sur le marché en tant qu’innovation, les technologies de drones pilotables et autonomes se sont rapidement développées pour aujourd’hui proposer toutes sortes de possibilités et fonctionnalités (vidéo aérienne 4K, sauvetage, sport/divertissement). Récemment, le constructeur automobile américain Ford a fait une demande de brevet concernant un drone “secouriste”, qui apporterait de l’aide en cas d’accident de la route.

Jeudi dernier, le bureau américain des brevets et des marques de commerce a publié un demande de brevet présentée par Ford Global Technologies, une filiale de Ford Motor Company.

Selon les détails de la demande, il semble que le constructeur américain développe un système qui permettrait aux conducteurs (et aux services d’urgence) de déployer et de contrôler un drone stocké dans le coffre de leur voiture.

La sécurité avant tout

Selon le document, les conducteurs pourraient utiliser l’ordinateur de bord du véhicule pour déployer et contrôler un drone de type quadricoptère. L’idée n’est pas de proposer un drone qui ne ferait que suivre le véhicule en tout temps, mais de le doter de diverses fonctionnalités destinées à faciliter la sécurité et les secours. D’ailleurs, pour cela, de nombreux constructeurs de drone proposent déjà des drones dotés de systèmes de suivi, notamment destinés aux sportifs.

Dans ce cas précis, la firme envisage plutôt une utilisation en situation d’urgence : si un véhicule tombe en panne de carburant ou est impliqué dans un accident, par exemple, le conducteur peut déployer le drone et l’orienter de manière à ce qu’il pointe son système d’éclairage embarqué sur le véhicule, ou tout autre point d’intérêt, tout en faisant retentir une alarme.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
dessins brevet drone ford

Selon le descriptif du brevet : “Le système pour véhicule comprend un processeur et une mémoire stockant des instructions exécutables par ce dernier et les instructions comprenant la réception d’un signal d’alerte. Il permet le déploiement d’un drone depuis un véhicule hôte (en réponse à la réception du signal d’alerte), de donner l’ordre au drone de suivre le véhicule hôte et d’émettre un signal d’alarme audible. Le signal d’alerte est reçu par l’intermédiaire du véhicule hôte, via une interface de communication (3G, 4G, LTE, etc.) avec un serveur distant (115). Le serveur distant (115) est associé à un fournisseur de services d’urgence. Crédits : USPTO/ Ford

Le système est censé dans un premier temps permettre 3 modes différents : le mode panique (alarme + éclairage du véhicule), le mode sécurité (éclairage uniquement), le mode surveillance (diffusion d’images du véhicule et de son environnement sur un dispositif connecté. Exemple : smartphone du propriétaire).

À lire également : Tentative d’assassinat inédite sur un président au moyen d’un drone (+VIDÉO)

Cela pourrait rendre le véhicule plus facile à localiser pour les services de secours intervenants et éventuellement aussi faciliter l’évitement par les autres usagers de la route. Le drone permettrait également de diffuser des images en temps réel du véhicule directement sur le smartphone de son propriétaire, si celui-ci est obligé de s’en éloigner par exemple.

Le système proposé par Ford, déposé en 2016, a donc le potentiel de rendre les routes plus sûres, pour tous les usagers. Toutefois, il ne faut pas oublier que d’innombrables projets, même prometteurs, ne vont pas au-delà du stade des brevet. Seul le temps nous dira si le système de drones de Ford sera oui ou non intégré dans l’un de ses futurs modèles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.1K Partages
1.1K Partages
Partager via
Copier le lien