Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [et supprimez la pub]
[-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

Un homme s’injecte des champignons hallucinogènes : il se retrouve à l’hôpital avec une défaillance d’organes

champignons hallucinogenes capacites cognitives
| Shutterstock

Les champignons hallucinogènes sont connus pour leurs propriétés psychédéliques, et sont utilisés à des fins récréatives depuis de nombreuses années. La psilocybine, leur principe actif psychédélique, est également utilisée depuis peu en médecine moderne, notamment pour traiter certains troubles mentaux tels que la dépression. L’utilisation de cette substance très puissante requiert des précautions particulières, notamment au niveau de la quantité et du mode d’administration. Des instructions qu’un homme de 30 ans, récemment hospitalisé avec une grave insuffisance organique, n’a pas su suivre. Confus, il s’est injecté une mixture contenant des champignons hallucinogènes, qui ont rapidement mis en péril son pronostic vital.

Le malheureux a commencé par faire bouillir les champignons, puis il a cru juste — au grand étonnement des médecins — de se les injecter, au lieu de les ingérer. Le fait de les avoir fait bouillir n’a pas suffi à tuer complètement les champignons. Ils ont donc commencé à se développer dans sa circulation sanguine, prenant possession de son système cardiovasculaire et causant de graves dommages, y compris une défaillance d’organes.

Dans le passé, le trentenaire avait été traité pour un trouble bipolaire et, en naviguant sur internet à la recherche d’un remède, il est tombé sur la psilocybine, selon un rapport de cas publié lundi dans le Journal of the Academy of Consultation-Liaison Psychiatry — un rapport qui d’ailleurs porte le titre ironique de « A “trip” to the ICU: intravenous injection of psilocybin » (soit « Un « voyage » à l’USI : injection intraveineuse de psilocybine »). Des recherches préliminaires suggèrent qu’il serait probablement tombé sur des articles présentant la psilocybine comme traitement potentiel des symptômes dépressifs chez certains patients.

Un habitat comme un autre pour les champignons…

Du point de vue des champignons, le système cardiovasculaire est comme n’importe quel autre endroit humide et sombre… Ils ont ainsi proliféré, jusqu’à ce que l’homme présente de graves symptômes comme des expectorations contenant du sang. À l’hôpital, selon les rapports, il était confus et incapable de parler correctement. Après examen, de graves lésions rénales et hépatiques ont été constatées. Les médecins ont immédiatement dû le placer sous respirateur et filtrer son sang. Son séjour à l’hôpital a duré trois semaines. Il est actuellement encore traité par l’administration à long terme d’antifongiques et d’antibiotiques.

À LIRE AUSSI :
L'hémoglobine provient d'un gène unique transmis aux animaux par un ancêtre commun

Une anecdote horrifique en somme. La seule chose que nous pouvons en tirer, c’est à quel point il faut être prudent et faire preuve de bon sens lorsque l’on cherche un remède sur internet. Surtout, il faut retenir que même si l’homme avait correctement consommé la substance (en l’ingérant), d’autres facteurs auraient également pu compromettre sa santé. Une dose trop forte par exemple, ou un accident grave ou mortel dû à un état de délire.

Laisser un commentaire
Plus d'articles
comment hackers russes infiltre gouvernement americain
Comment des hackers russes ont infiltré le gouvernement américain et des milliers d’entreprises sans être repérés