2K Partages

La situation est alarmante. Cela fait maintenant plusieurs semaines que l’Australie est « en feu ». En effet, des incendies sans précédent ont ravagé environ 2.7 millions d’hectares dans les États de l’Est, soit près de trois fois plus que ce qui a été détruit lors des incendies en Amazonie cette année. Et malheureusement, le danger de ces incendies ne s’arrête pas au feu.

Mardi, des nuages de fumée géants, produits par les feux de brousse, ont fait exploser le niveau de pollution de l’air à Sydney, qui se situe à présent à plus de 12 fois en dessous du seuil de dangerosité pour l’Homme.

feu incendie pollution australie sydney danger air toxique

De nombreuses régions d’Australie sont ravagés par des incendies. Crédits : Darren Pateman

« À Sydney, nous avons connu des épisodes de très mauvaise qualité de l’air par le passé, et celui dont je suis le plus conscient est l’épisode de la tempête de poussière de 2009, où nous avions des niveaux de pollution extrêmement élevés », a déclaré Richard Broome, directeur de la santé environnementale de la NSW. « Mais cette période enfumée que nous vivons depuis un mois environ, est absolument sans précédent. Ces conditions représentent clairement un risque pour la santé des habitants », a-t-il ajouté.

feu incendie pollution australie sydney danger air toxique

L’air est très pollué aujourd’hui (11 décembre 2019) à Sydney. Crédits : Peter Braig

Selon l’AQI (Air Quality Index), soit l’Index de Qualité de l’Air, qui mesure les niveaux de pollution dans l’air, des valeurs allant de 100 à 149 sont considérées comme mauvaises, des mesures allant de 150 à 199 sont considérées comme très mauvaises, tandis que des valeurs supérieures à 200 sont considérées comme dangereuses pour la santé.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Mardi, plusieurs régions de Sydney ont été évaluées au-dessus de 400, certaines zones ont obtenu un score supérieur à 1000, tandis qu’au moins deux autres régions ont franchi le seuil des 2000 AQI. Record : la banlieue ouest de Rozelle, à seulement quelques kilomètres à l’ouest du centre-ville, a enregistré une mesure sans précédent de 2552, soit presque 13 fois le niveau considéré comme dangereux.

« Il s’agit d’un événement important », a déclaré le scientifique environnemental Mark Taylor de l’Université Macquarie au Sydney Morning Herald. « Généralement, ces mesures de la qualité de l’air ne sont visibles que dans des endroits comme l’Inde et la Chine, et elles repoussent donc totalement les limites (de ces endroits en Australie) », a-t-il continué.

« Et ce n’est pas un simple événement local, c’est énorme ! Cela expose 4 à 5 millions de personnes à la fumée des feux de brousse, qui sont cancérigènes. Nous vivons actuellement dans une mer de fumée et de particules nocives », a ajouté Taylor.

Au milieu de ces scènes de fumées infernales, surnommées « Airpocalypses », les admissions dans les hôpitaux ont augmenté, les transports en commun sont perturbés, les détecteurs de fumée provoquent de nombreuses évacuations de bâtiments et les résidents se précipitent pour acheter des masques afin de se protéger au mieux de l’inhalation de particules transportées dans la brume…

Sur le même thème : Quel est le lien entre pollution et maladie d’Alzheimer ?

Le Premier ministre conservateur australien, Scott Morrison, a suscité de vives critiques de la part de nombreuses personnes, pour avoir minimisé le lien bien connu entre le changement climatique et la crise actuelle des incendies qui ravagent le pays.

Bien que les incendies ne soient pas directement attribuables au changement climatique, les conditions d’incendies extrêmement dangereuses sont alimentées par la hausse des températures et les sécheresses intenses.

À l’heure actuelle, en dehors de la ville, près de 700 habitations ont été détruites et une faune incalculable a été tuée, y compris des populations entières de koalas.

Source : The Sydney Morning Herald

feu incendie pollution australie sydney danger air toxique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2K Partages
2K Partages
Partager via
Copier le lien