Le système optique humain est un agencement complexe de plusieurs composantes anatomiques fonctionnant de concert, et les troubles pathologiques dont il peut être atteint se révèlent tout autant complexes à leur tour. C’est notamment le cas d’une maladie rare, le syndrome de dispersion des pigments, qui entraîne une dépigmentation de l’iris et sa transillumination. En d’autres termes, exposé à la lumière, l’iris se met à rougeoyer d’une façon singulière. Récemment, une équipe de médecins a décrit le cas d’une forme particulièrement sévère de ce syndrome.

Selon l’analyse des médecins, cette apparence étrange s’est révélée être le signe d’un trouble rare qui a provoqué la disparition de la pigmentation de l’œil. L’homme de 44 ans s’est rendu dans une clinique après avoir déménagé dans une nouvelle région, pour obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologiste.

Il a déclaré avoir des antécédents familiaux de glaucome, une maladie des yeux qui peut endommager le nerf optique, le faisceau de fibres nerveuses qui relie l’arrière de l’œil au cerveau. Ces dommages sont généralement causés par une pression oculaire accrue. En effet, selon les auteurs de l’article publié dans la revue The New England Journal of Medicine, l’homme avait déjà reçu un diagnostic de pression oculaire élevée et prenait des médicaments pour la réduire.

Syndrome de dispersion des pigments : la transillumination de l’iris

Néanmoins, des tests ont révélé que la pression dans son œil était très légèrement supérieure à la normale. De plus, lorsque le médecin a effectué un examen des yeux à l’aide d’un microscope et d’une lumière vive, l’évaluation a révélé une « transillumination de l’iris » dans les deux yeux du patient. En d’autres termes, la lumière brillait à travers l’iris. Cela se produit lorsque des sections de pigment manquent à l’iris, ce qui permet à la lumière de passer à travers.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
syndrome iris

Dans le syndrome de dispersion des pigments, des agglomérats de pigments se détachent de l’iris, permettant à la lumière de passer à travers et d’être réfléchie en arrière-plan. Crédits : OPTH

Sur le même sujet : Une nouvelle technologie permettant de doter les yeux d’une vision nocturne

Les médecins ont diagnostiqué chez l’homme un syndrome de dispersion des pigments. Selon cette affection oculaire, le pigment se détache de l’arrière de l’iris. Ces agglomérats de pigment peuvent obstruer le système de drainage de l’œil, entraînant une augmentation de la pression oculaire, ce qui peut conduire au glaucome. Le syndrome de dispersion des pigments est rare, bien qu’il soit plus communément diagnostiqué chez les hommes de 20 à 30 ans et qu’il puisse avoir une composante génétique.

Dans ce cas, l’homme a été traité au laser pour ouvrir les canaux de drainage des yeux bouchés. Cette thérapie aide les liquides à s’écouler de l’œil et réduit la pression oculaire. Cependant, les patients ont souvent besoin de continuer à prendre des médicaments pour les yeux réduisant la pression après la chirurgie, comme ce fut le cas pour ce patient.

Sources : The New England Journal of Medicine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.