La Chine a réussi à faire germer une graine amenée sur la Lune par le biais du vaisseau Chang’e 4. Il s’agit de la toute première fois qu’une matière biologique se développe dans l’espace dans le cadre d’une mission lunaire. La mission sans équipage lancée par l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) vise à contribuer à nos connaissances de l’environnement hostile qu’est l’espace, et à accroître notre expérience concernant son exploration.

Bien entendu, l’objectif de cette partie de la mission n’est pas uniquement de réussir à faire pousser des plantes sur la Lune, mais aussi de les faire fleurir : ce qui, si tout se passe bien, devrait avoir lieu vers la fin d’une période expérimentale de 100 jours. Cela n’enlève rien à l’exploit, mais aux dernières nouvelles, la plante serait déjà morte en raison des températures extrêmement basses pouvant atteindre jusqu’à -170 °C à cet endroit.

L’atterrisseur Chang’e 4 transporte un conteneur scellé contenant de la terre, des graines de coton, des graines de colza et de cresson, des pommes de terre, de la levure, ainsi que des œufs de mouches des fruits. L’idée est que le contenu de la nacelle puisse créer un environnement autonome pour la vie, bien qu’en dehors de notre planète. Il faut savoir que des plantes ont déjà été cultivées à bord de la Station spatiale internationale, mais jamais sur la Lune.

Cela marquerait une étape majeure dans la façon dont de plus longs voyages spatiaux pourraient fournir des sources de nourriture aux astronautes, sans que ces derniers aient à revenir sur Terre pour se ravitailler.

Mardi, l’Administration spatiale nationale chinoise a publié une image de la germination des graines de coton.

plante chinoise lune graine-coton comparaison pousse

À gauche, la plante avant la germination et à droite, la plante en train de germer. Cela fait de ce cotonnier, la première plante à pousser sur la Lune. Crédits : CLEP

Malheureusement, 24 heures seulement après avoir publié ces photos, la Chine a révélé que les petites pousses sont maintenant toutes mortes. La principale responsable : la température extrêmement basse régnant à cet endroit en cette période de nuit lunaire (qui dure deux semaines).

Le professeur Liu Hanlong de l’Université de Chongqing (Chine), qui a dirigé la recherche, a déclaré que les graines de colza et de pomme de terre avaient également germé, mais que les graines de coton ont été les premières à le faire, selon le South China Morning Post.

« Nous avons pris en compte la survie future dans l’espace. En savoir plus sur la croissance de ces plantes dans un environnement de faible gravité nous permettrait de poser les bases d’une éventuelle future résidence spatiale », a déclaré M. Liu.

Vous allez aussi aimer : Voici le tout premier panorama de la face cachée de la Lune !

La sonde lunaire Chang’e 4 est également la première à avoir atterri sur la face cachée de la Lune. Le South China Morning Post a déclaré que le conteneur en aluminium, connu sous le nom de « cercle microécologique à la surface de la lune », ne pèse que 3 kg, mais a coûté plus de 10 millions de yuans (1.3 million d’euros).

Le conteneur est conçu pour maintenir une température comprise entre 1 et 30 degrés Celsius. Il laisse également passer une certaine quantité de lumière naturelle, et permet de nourrir automatiquement les plantes avec de l’eau et une solution nutritive.

Les six composants introduits ont été sélectionnés pour se comporter en « producteurs, consommateurs et décomposeurs », les plantes produisant de l’oxygène et de la nourriture par photosynthèse, et fournissent également une source de nourriture pour soutenir les mouches des fruits. La levure est quant à elle utile en tant qu’agent de décomposition, pour traiter les déchets des mouches et des plantes.

Il est évident que la Lune n’est pas un environnement propice à la vie, avec des conditions oscillant entre -173 °C et plus de 100 °C, sans compter l’irradiation solaire due à l’absence d’une atmosphère protectrice.

Le professeur Xie Gengxin, qui a également travaillé sur l’expérience, a déclaré que si ce projet aboutissait, cela pourrait prouver que la Chine rattrape son retard dans l’exploration spatiale, a rapporté le quotidien Beijing Youth Daily.

Source : The Independent

6 Réponses

  1. bidulette

    Et c’est TANT MIEUX ! Pffff du coton … Tiens ils feraient mieux d’y faire pousser du canabis ! c’est pas encore interdit sur la Lune .. Pouarfff

    Répondre
  2. lemiere

    quel interet de faire pousser une plante sur la lune du point de vue scientifique? ?????
    on peut reproduire des conditions similaires en orbite non?
    comme envoyer des hommes sur la lune ou mars.. question de prestige.

    Répondre
  3. palox

    Génial. Mais aussi curieux de faire cela sur la face sombre. Pas de lumière? Le froid plus intense sur la face sombre? En tout cas très bonne idée. Terraformer la Lune, serait la première grande étape de la colonisation du système solaire par l’humain. Bravo.

    Répondre
    • Mind

      Pas parce qu’on la voit pas qu’elle n’est jamais éclairée ! Après tout, la terre tourne autour du soleil 😉

      En revanche, la nuit dure 2 semaines et les températures descendent très bas, et lors du jour, ca dépasse les 100°C … L’intérêt profond d’une culture lunaire plutôt qu’en station orbitale m’échappe ceci dit :s

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via