Le rayonnement ultraviolet (UV) présent dans la lumière solaire peut être à l’origine de l’apparition de troubles de la vision et de lésions oculaires lorsque les yeux ne sont pas protégés. Si les opticiens et les laboratoires offrent toute une gamme de lunettes permettant d’y remédier, jusqu’à maintenant les porteurs de lentilles de contact étaient laissés pour compte. Cependant, cela est sur le point de changer avec la mise en vente prochaine de lentilles photochromiques.

Corriger sa vue tout en se protégeant du rayonnement UV est possible grâce aux verres photochromiques. Ces verres ont la capacité de se teinter en fonction de la quantité d’UV, et s’adaptent automatiquement à la luminosité ambiante. Disponible depuis un moment pour les verres de lunettes, ce type de protection ne concerne toutefois pas encore les lentilles de contact. Toutefois, il y a quelques jours, la FDA (Food and Drug Administration ou « Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux ») a autorisé la commercialisation des toutes premières lentilles de contact photo-adaptatives.

« Ces lentilles de contact sont les première de leur genre à incorporer la même technologie que celle des lunettes qui s’assombrissent automatiquement au soleil » déclare Malvina Eydelman, porte-parole de la FDA. L’agence a testé ces lentilles sur 24 patients afin d’exclure tout problème concernant la vision durant la conduite de jour comme de nuit. Aucun des sujets n’a rapporté d’effets secondaires ou de trouble particulier.

Ces nouvelles lentilles sont l’oeuvre de la collaboration entre le géant pharmaceutique Johnson & Johnson, le fabricant de verres photochromiques Transitions Optical, et le fabricant de lentilles Acuvue Oasys Contact Lenses. Elles incorporent la technologie Transitions Light Intelligent Technology. Selon Johnson & Johnson, elles devraient être commercialisées d’ici mi-2019.

lentilles acuvue

Ces nouvelles lentilles photochromiques bénéficient de la technologie « Light Transition » (transition lumineuse), qui leur permet de s’ajuster automatiquement à la luminosité en se teintant. Elles devraient être en vente d’ici mi-2019. Crédits : Johnson & Johnson

« Cette innovation est née des résultats de plusieurs recherches concernant les besoins quotidiens des usagers » explique le docteur Xiao-Yu Song, directeur de recherche chez Johnson & Johnson Vision. « Nous sommes ravis de mettre sur le marché une solution aidant les porteurs de lentilles de contact à faire face aux changements de luminosité qu’ils affrontent chaque jour de leur vie ». Song précise également que cette technologie a exigé plus de dix années de recherche avec de nombreux essais cliniques impliquant plus de 1000 patients.

Concernant leur utilisation, les lentilles se calquent sur le même modèle que les lentilles de contact standards utilisables sur deux semaines. Elles permettent de corriger la presbytie et la myopie, y compris avec présence d’astigmatisme. Cependant, il est conseillé aux usagers de ne pas dormir avec et d’éviter tout contact avec l’eau.

Quant à la technologie photo-sensible exacte, celle-ci n’a pas encore été publiquement révélée. Il est probable qu’elle soit identique à celle des verres de lunettes photochromiques : un composé chimique comme l’oxazine est appliqué sur le verre ; sous l’effet des UV, les liaisons moléculaires se brisent et la structure du composé se réarrange pour absorber les longueurs d’onde correspondantes (assombrissement). Le composé revient à sa structure d’origine quand la lumière disparaît.

« De façon simplifiée, c’est une lentille de contact qui se comporte comme des lunettes photochromiques, se teintant à la lumière solaire et agissant comme des lunettes de soleil, et s’éclaircissant dans l’obscurité pour ne pas bloquer la vision de nuit » explique le docteur Rahul Pandit, ophtalmologue clinicien.  « Je pense que c’est une remarquable avancée dans la technologie des lentilles de contact, une que je n’avais pas prévu, pour être honnête ».

Pour le docteur Ravi Goel, porte-parole de l’American Academy of Ophthalmology, même si la technologie est intéressante, il existe un risque non-négligeable concernant la sur-exposition au soleil pouvant entraîner des lésions oculaires. « Si vos yeux sont exposés à une forte luminosité pour un long moment sans protection, les rayons UV peuvent endommager la cornée et les tissus adjacents. Une longue exposition au soleil augmente également le risque de cataracte et de dégénérescence maculaire » explique-t-il. « C’est un réel problème qui ne peut être ignoré. Les patients doivent avoir conscience que ces lentilles ne leur permettront pas d’obtenir une protection équivalant à des lunettes de soleil de qualité, et donc de rester trop longtemps exposés à de fortes intensités lumineuses ».

« Munissez-vous de lunettes de soleil indiquant « UV 400 » ou « Protection UV 100% », qui bloquent les UVA et les UVB et qui protègent d’environ 99.99% des rayons UV. Il se pourrait que vous n’ayez pas une protection aussi efficace avec des lentilles de contact, même photochromiques. Personnellement, je ne voudrais pas me trouver près de l’eau ou sous une forte lumière solaire sans mes lunettes de soleil polarisées » conclut Goel.

Source : FDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share