898 Partages

Toutes les personnes vivant avec un chien savent combien il est difficile de résister aux grands yeux de nos compagnons canins lorsqu’ils nous regardent. Une nouvelle étude, notamment basée sur la comparaison entre chiens et loups, montre que les premiers chiens ont progressivement développé des muscles oculaires particuliers afin de pouvoir soulever leurs sourcils, un mouvement provoquant une réponse émotionnelle de compassion chez l’Homme. Cette propriété anatomique serait apparue dans le cadre de l’interaction entre le chien et l’Homme, afin de faciliter la communication avec les humains.

Les chiens ont développé de nouveaux muscles autour des yeux pour mieux communiquer avec les humains. Une nouvelle recherche publiée dans la revue PNAS, comparant l’anatomie et le comportement des chiens et des loups, suggère que l’anatomie faciale des chiens a changé au cours des millénaires, spécifiquement pour leur permettre de mieux communiquer avec les humains.

Dans la première analyse détaillée comparant l’anatomie et le comportement des chiens et des loups, les chercheurs ont découvert que la musculature faciale des deux espèces était similaire, excepté au-dessus des yeux. En effet, les chiens ont un petit muscle qui leur permet de soulever intensément leur sourcil intérieur, contrairement aux loups.

Un mouvement de sourcil induit par la relation Homme-chien

Les auteurs suggèrent que le mouvement interne de haussement des sourcils déclenche une réponse émotionnelle associée à la compassion chez l’Homme, car il donne aux yeux du chien une apparence plus grande, ressemble davantage à celui d’un enfant et à un mouvement que l’humain produit lorsqu’il est triste.

L’équipe de recherche était dirigée par Juliane Kaminski, psychologue spécialiste des sciences de la comparaison à l’Université de Portsmouth (États-Unis). « Les preuves montrent que les chiens ont développé un muscle pour soulever le sourcil interne après avoir été domestiqués, à partir des loups » déclare Kaminski. « Nous avons également étudié le comportement des chiens et des loups et, exposés à un humain pendant deux minutes, les chiens soulevaient davantage leurs sourcils intérieurs et avec une intensité supérieure à celle des loups ».

Vidéo montrant le mouvement de sourcil chez un loup en présence d’humains :

« Les résultats suggèrent que les sourcils expressifs chez les chiens peuvent être le résultat de préférences inconscientes humaines, qui ont influencé la sélection lors de la domestication. Lorsque les chiens effectuent le mouvement, il semble susciter un fort désir, chez l’Homme, de les prendre en charge. Cela donnerait aux chiens qui lèvent mieux leurs sourcils un avantage de sélection sur les autres, renforçant ainsi le trait “yeux de chiot” pour les générations futures ».

Vidéo montrant le mouvement de sourcil, beaucoup plus prononcé, chez un chien en présence d’humains :

Les recherches précédentes de Kaminski ont montré que les chiens bougeaient beaucoup plus les sourcils lorsque les humains les regardaient que quand ils ne les regardaient pas. « Le mouvement AU101 joue un rôle important dans le lien humain-chien, car il pourrait susciter une réaction bienveillante de la part des humains, mais pourrait également créer l’illusion d’une communication à l’image de l’Homme ».

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Une différence entre chien et loup potentiellement liée à l’interaction avec les humains

« Pour déterminer si ce mouvement de sourcil est le résultat de l’évolution, nous avons comparé l’anatomie faciale et le comportement de ces deux espèces. Le muscle qui permet la levée des sourcils chez le chien était, chez le loup, un amas de fibres maigre et irrégulier » déclare Anne Burrows, anatomiste à la Duquesne University.

difference chien loup

Illustration montrant la différence musculaire (rouge) entre le chien et le loup. Crédits : Tim D. Smith/Juliane Kaminski et al. 2019

« Le mouvement interne des sourcils surélevés chez les chiens est motivé par un muscle qui n’existe pas systématiquement chez leur plus proche parent vivant, le loup. C’est une différence frappante pour des espèces séparées il y a seulement 33’000 ans, et nous pensons que les changements musculaires du visage, remarquablement rapides, peuvent être directement liés à l’interaction sociale accrue des chiens avec les humains ».

Kaminski et Bridget Waller, psychologue de l’évolution, également à l’Université de Portsmouth, avaient précédemment cartographié la structure musculaire faciale des chiens, en nommant le mouvement responsable d’un sourcil interne surélevé, l’Unité d’action (UA) 101.

Sur le même sujet : Le saviez-vous ? Les chiens entraînés peuvent détecter les crises d’épilepsie !

Selon Waller, « ce mouvement fait paraître les yeux des chiens plus grands, ce qui leur donne une apparence enfantine. Ils pourraient également imiter le mouvement du visage que font les humains lorsqu’ils sont tristes. Nos résultats montrent à quel point les visages peuvent attirer notre attention et à quel point l’expression du visage peut être puissante dans les interactions sociales ».

Un changement évolutif étonnamment rapide

« Ces muscles sont si minces que vous pouvez littéralement les voir — et pourtant, le mouvement qu’ils permettent semble avoir un effet si puissant qu’ils semblent avoir été soumis à une pression évolutive considérable. Il est vraiment remarquable que ces simples différences d’expression faciale aient pu aider à définir la relation entre les premiers chiens et les humains » explique Adam Hartstone-Rose, anatomiste à la North Carolina State University.

« Je dois admettre que j’ai été surpris de voir les résultats moi-même, car l’anatomie générale des muscles est généralement très lente à évoluer, et c’est ici ce qui est arrivé très vite, en quelques dizaines de milliers d’années » déclare Rui Diogo, anatomiste à l’Université Howard. Les tissus mous, y compris les muscles, ne fossilisent que très rarement, ce qui rend plus difficile l’étude de ce type d’évolution.

La seule espèce de chien de l’étude qui n’avait pas le muscle en question était le husky de Sibérie, qui fait partie des races de chiens les plus anciennes. Une autre raison du lien homme-chien pourrait être que les humains ont une préférence pour les autres individus qui ont du blanc dans les yeux, et que les mouvements intenses de AU101 exposent justement la partie blanche des yeux du chien.

Sources : PNAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

898 Partages
898 Partages
Partager via
Copier le lien