Parmi les phénomènes étonnants qui ont lieu sur la planète rouge, certaines formations atmosphériques attisent particulièrement la curiosité des scientifiques. Depuis le 13 septembre, notamment, la sonde spatiale Mars Express de l’ESA observe l’évolution d’une curieuse formation nuageuse allongée, planant à proximité du volcan Arsia Mons (haut de 20 km et proche de l’équateur de la planète).

En dépit de son emplacement, ce phénomène atmosphérique n’est pas lié à l’activité volcanique, mais est plutôt un nuage de glace d’eau formé par le soulèvement d’une masse d’air sur la pente du volcan. Il s’agit d’un type de nuage appelé nuage orographique ; un phénomène assez commun dans cette région de Mars.

Le nuage est visible sur ce cliché pris le 10 octobre par la Visual Monitoring Camera (VMC) de Mars Express — qui l’a photographié des centaines de fois au cours des dernières semaines — sous la forme d’un trait blanc allongé s’étendant sur 1500 km à l’ouest d’Arsia Mons. À titre de comparaison, le volcan en forme de cône a un diamètre d’environ 250 km ; une vue étaillée de la région avec des annotations est disponible sur le site de l’ESA.

nuage orographique volcan mars

Le nuage orographique allongé s’étendant depuis le sommet du volcan Arsia Mons est clairement visible sur ce cliché pris par la caméra de Mars Express. Crédits : ESA/GCP/UPV/EHU Bilbao

Le 16 octobre, l’hémisphère nord de Mars a traversé son solstice d’hiver. Dans les mois ayant précédé le solstice, la plupart des activités nuageuses ont disparu au-dessus de grands volcans comme Arsia Mons ; tandis que son sommet est couvert de nuages ​​pendant le reste de l’année martienne.

Sur le même sujet :
Clichés spectaculaires des formations rocheuses sur Mars

Cependant, les scientifiques savent qu’un nuage de glace d’eau saisonnier et récurrent, comme celui apparaissant sur la photo de Mars Express, se forme le long du flanc sud-ouest de ce volcan – il avait déjà été observé par Mars Express et d’autres missions en 2009, 2012 et 2015.

L’apparence du nuage varie tout au long de la journée martienne, s’allongeant durant la matinée sous l’impulsion du vent glissant sur les pentes du volcan, presque parallèle à l’équateur, et atteignant une taille si grande qu’il pourrait être vu par les télescopes terrestres.

nuage orographique mars express

Sur ce cliché haute résolution pris le 21 septembre par la sonde Mars Express, le nuage de glace d’eau présente une forme très allongée. Long de 915 km sur cette image, il projette une ombre visible à la surface de la planète. Crédits : ESA/DLR/FU Berlin

La formation de nuages ​​de glace d’eau dépend de la quantité de poussières présentent dans l’atmosphère. Ces images, obtenues après la grande tempête de poussière qui a envahi la planète entière en juin et juillet, permettront aux astrophysiciens de mieux comprendre l’effet de la poussière sur le développement des nuages ​​et sur leur variabilité tout au long de l’année.

Le nuage allongé planant près de Arsia Mons cette année a également été observé avec le spectromètre de cartographie visible et proche infrarouge, OMEGA, et la caméra stéréoscopique à haute résolution (HRSC) sur Mars Express, fournissant aux scientifiques une variété de données différentes pour étudier ce phénomène. L’ESA met à disposition une galerie d’images du nuage mise à jour quotidiennement avec les clichés pris par la VMC de Mars Express.

Source : ESA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.