Mission Artemis : la « méga-fusée » SLS de la NASA est en cours d’assemblage

mega fusee sls nasa en cours assemblage
| NASA

Depuis la dernière mission du programme Apollo en 1972, la NASA n’a cessé d’exprimer son désir de retourner sur la Lune. Elle concrétisera cet objectif en 2023 avec le programme Artemis, signant le retour d’astronautes à la surface lunaire. Pour propulser cette mission habitée dans l’espace, la NASA utilisera sa « méga-fusée » SLS, qui est actuellement en phase finale d’assemblage.

La NASA termine d’assembler la première de ses énormes fusées Space Launch System (SLS) qui ramèneront les astronautes sur la Lune. Les ingénieurs de l’agence ont abaissé vendredi l’étage central de 64.6 m de haut du SLS entre deux boosters plus petits (SRB) au Kennedy Space Center en Floride. SLS est la première fusée de la mission Artemis-1 de la NASA — qui jettera les bases pour éventuellement établir une colonie à la surface lunaire.

Son lancement inaugural est prévu pour plus tard cette année et transportera Orion, le véhicule de la NASA, dans l’espace pour des tests. Aucun astronaute ne sera à bord pour son vol inaugural. La NASA veut probablement s’assurer que tout est en ordre avant de placer des êtres humains au sommet d’une fusée massive et puissante et de les envoyer sur la Lune. Les premières missions habitées sont prévues pour 2023.

photo fusee etage principale boosters
L’étage principal du SLS, entre ses deux boosters (SRB). © NASA

Le SLS se compose de l’étage central géant, qui abrite des réservoirs de propergol, et de quatre moteurs puissants, flanqués de deux propulseurs à poudre de 54 m. Ils fournissent la majeure partie de la force de poussée qui propulse le SLS au cours des deux premières minutes de vol. L’étage principal et les SRB sont plus hauts que la Statue de la Liberté, en excluant son piédestal.

Vendredi et samedi, les équipes du Kennedy Space Center ont utilisé une grue de levage pour soulever d’abord l’étage central, le transférer d’une position horizontale à une position verticale, puis l’abaisser entre les SRB sur une structure appelée lanceur mobile. Cette structure réside actuellement à l’intérieur de l’immense bâtiment cubique d’assemblage de véhicules (VAB).

À LIRE AUSSI :
Un robot bipède capable de voler, de faire du skateboard et de tenir en équilibre sur une corde
etage principal fusee vertical
Pour pouvoir placer l’étage principal entre les deux SRB, les ingénieurs ont dû orienter verticalement l’étage principal via la grue de levage. © NASA

Le lanceur mobile permet d’accéder au SLS pour les tests, le contrôle et l’entretien. Il transférera également la fusée géante sur la rampe de lancement. Les ingénieurs ont commencé à empiler les SRB sur le lanceur mobile en novembre de l’année dernière.

Pendant ce temps, l’étage principal était attaché à un banc d’essai dans le Mississippi, faisant l’objet d’un programme complet d’évaluation connu sous le nom de Green Run. En mars, les moteurs de l’étage principal ont été mis à feu avec succès pendant environ huit minutes — le temps nécessaire pour que le SLS se rende du sol à l’espace — lors du test final et le plus important du Green Run.

Laisser un commentaire